D’amour et de bâtis

Life Architecturally fait découvrir l’univers créatif d’un couple australien formé par un architecte et une designer.
Photo: Source FIFA Life Architecturally fait découvrir l’univers créatif d’un couple australien formé par un architecte et une designer.

L’amour peut déplacer des montagnes, mais il peut également façonner les pierres et les matériaux. À Melbourne, en Australie, le couple formé de l’architecte Robert McBride et de la designer Debbie Ryan en fait depuis des années la démonstration en peuplant la ville, et la région, de créations architecturales remarquables nées de leur union, dans la vie comme au travail. Une aventure finalement constructive et inspirante, résumée en 52 minutes dans Life Architecturally, documentaire présenté dans le cadre du Festival international du film sur l’art (FIFA).

Intime - forcément - et urbain, la caméra y suit le duo entre plan, crayonné et table de cuisine, dans la résidence familiale, où leurs grandes idées parfois émergent, comme celle de la Klein Bottle House, une résidence « origamique » dont les volumes s’amusent avec les notions de dedans et de dehors, ou encore de la Dome House, maison conçue pour la mère de Debbie et qui emprunte au casse-tête.

 

Rétrospective du bâti


Autopsie d’un univers créatif, le documentaire propose aussi, par la force des choses, une rétrospective fascinante de l’univers bâti, des courbes, des maisons en forme de nuages, imaginé par ce couple dans la métropole australienne, en mettant au passage en lumière un savoureux paradoxe : trop occuper à dessiner les espaces des autres, McBride et Ryan n’arrivent pas à finir leur maison. Cordonnier mal chaussé, comme on dit.