The Fruit Hunters primé à Paris

Paris – Le documentaire canadien The Fruit Hunters (Chasseurs de fruits), sur des passionnés de fruits rares et prêts à tout pour en croquer, a reçu le Grand Prix du 30e Festival international du film de l’environnement organisé à Paris du 19 au 26 février.


Parrainée par le président du groupe d’experts de l’ONU sur le climat (Giec), Rajendra Pachauri, cette édition a accueilli 123 films, dont 16 longs métrages en compétition officielle pour l’un des trois principaux prix, et 22 Web-documentaires.


« Le jury a voulu mettre en avant un film vraiment très positif qui parle d’un sujet complexe, la biodiversité et les menaces qui pèsent sur elles », a déclaré mercredi à l’AFP Myriam Gast, la programmatrice du festival.


Le documentaire du réalisateur canadien d’origine chinoise, Yung Chang, « est un film d’aventure » qui suit hommes et femmes obsédés par l’idée de croquer des fruits exotiques aux saveurs inédites, souligne-t-elle.


Le prix du documentaire long métrage a été attribué à Trashed, documentaire sur les déchets avec Jérémy Irons, et le prix spécial du jury à La dette de la Canadienne Jennifer Baichwal.


Faisant un bilan de 30 éditions du festival, Mme Gast a remarqué une évolution vers un traitement plus « global » des questions environnementales.


Une dimension mise en avant par la vice-présidente de la région Île-de-France, l’organisatrice du festival Michèle Sabban, qui a souligné « l’interaction entre le local et l’international ».

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.