Le film Inch’Allah reçoit le prix de la FIPRESCI à Berlin

Le film Inch’Allah de la cinéaste Anaïs Barbeau-Lavalette a reçu vendredi le prix de la FIPRESCI (Fédération internationale de la presse cinématographique) à la suite de sa présentation dans la section Panorama du prestigieux Festival de Berlin.


La production a dit y voir un bon signe pour la sortie d’Inch’Allah le mois prochain en France, en Suisse, en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg.


Les producteurs Luc Déry et Kim McCraw de micro_scope étaient aussi derrière les succès Incendies et Monsieur Lazhar, tous deux ayant été en lice pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.


Inch’Allah est le deuxième long métrage écrit et réalisé par Anaïs Barbeau-Lavalette. Le film prend ancrage sur le quotidien d’une obstétricienne québécoise prise entre ses relations d’un côté et de l’autre de la frontière israélo-palestinienne. Évelyne Brochu tient le rôle principal.


L’auteure et cinéaste Anaïs Barbeau-Lavalette avait reçu jeudi le titre d’Artiste pour la paix de l’année 2012. Le collectif Artistes pour la paix (APLP) soulignait le regard « lucide et équilibré » de Mme Barbeau- Lavalette sur les violences dans la Palestine occupée, tant du côté israélien que chez le groupe islamiste Hamas.