Baisse des productions québécoises en DVD et Blu-ray

Les productions québécoises (films, séries télévisées, etc.) diffusées en DVD et en Blu-ray ont été moins nombreuses cette année qu’en 2011, selon le site dvdenfrancais.com. Cent quarante-trois productions d’ici, dont 130 en DVD, ont gagné le marché en 2013, comparativement à 201 en 2011 ; une baisse de 41 %.

Depuis quatre ans, le nombre de ces sorties diminue. Treize productions étaient distribuées en format Blu-ray lors de l’année qui vient de s’écouler, contre 20 en 2011. Les plus nombreuses parutions ont été, dans l’ordre : les séries télévisées (35 titres), les documentaires (29), les dramatiques (26) et les DVD d’humoristes (11 titres). Les gros distributeurs Alliance Vivafilm, TVA Films et eOne Entertainment sont responsables de la mise en marché de 40 % de ces productions québécoises.


Selon Mathieu Daoust, rédacteur en chef de dvdenfrançais.com, si le marché du DVD dégringole depuis quelques années, c’est en partie parce que l’offre de visionnement s’est diversifiée (Illico et autres plateformes). « Mettre en marché un DVD ou un Blu-ray doit être rentable, poursuit-il. Or, avec des ventes à la baisse les éditeurs/distributeurs font un simple calcul de rentabilité. Également, le catalogue de films ou productions québécois a été largement exploité, principalement en DVD. »


À son avis, certains titres québécois devraient avoir une seconde vie en Blu-ray, mais seules les productions à fort potentiel commercial peuvent tirer profit de ce support.

À voir en vidéo