Combo de superhéros

Hawkeye, Captain America et Black Widow, superhéros du blockbuster Les Avengers.
Photo: Disney Studios Hawkeye, Captain America et Black Widow, superhéros du blockbuster Les Avengers.

The Avengers (Les Avengers : Le film)


Réalisation et scénario : Joss Whedon. Avec Samuel L. Jackson, Robert Downey Jr., Scarlett Johansson, Chris Evans, Mark Ruffalo, Jeremy Renner. Image : Seamus McGarvey. Montage : Jeffrey Ford, Paul Rubell. Musique : Alan Silvesgtri. États-Unis, 2012, 142 min.



Si une hirondelle ne fait pas le printemps, un blockbuster de 220 millions $US, lui, annonce l’arrivée d’un nouvel été lucratif dans les salles de cinéma. Cette année encore, les superhéros sortent de leurs bulles et ce sont ceux de Marvel Comics qui mènent le bal. Quant aux invités, qui s’annoncent nombreux, ils en auront largement pour leur argent : en pirouettes spectaculaires, bien sûr, mais aussi en personnages diversifiés en pouvoirs et en gabarits, véritable conventum des figures incontournables issues de cette constellation de bande dessinée.


La démesure de The Avengers, par exemple dans sa durée (plus de 2 heures 20…), est l’oeuvre d’un pro de la télévision, Joss Whedon, particulièrement comme scénariste (Roseanne, Buffy the Vampire Slayer), et dont la plume sert parfois très bien le cinéma (Toy Story). Lui-même un habitué des superhéros (Thor), il ne s’est sûrement pas fait prier pour orchestrer cette extravaganza à l’enrobage 3D, multipliant les catastrophes entre ciel et terre, le tout entrecoupé de scènes explicatives au vernis scientifique pour donner à l’ensemble un aspect plus sérieux.


Une fois de plus, la Terre voit poindre sa date de péremption, une menace causée par Loki (Tom Hiddleston), venu reprendre un cube aux pouvoirs maléfiques des mains de l’organisation SHIELD, sorte de CIA du futur, dirigée par Nick Fury (Samuel L. Jackson). Le cube ayant été dérobé sous ses yeux de façon percutante, le directeur n’a d’autre choix que de rallier à sa cause des figures d’exception qui ne passent jamais inaperçues. Certains avec réticence, d’autres avec panache, ils acceptent de mettre leur ego de côté pour ce sauvetage de première classe, forçant ainsi le rassemblement d’Iron Man (suave Robert Downey Jr.), Captain America (Chris Evans), Hulk (Mark Ruffalo), Black Widow (Scarlett Johansson) ainsi que Thor (Chris Hemsworth), le frère de Loki.


Cette galerie impressionnante s’avère égalitaire en matière de temps-écran ; tous les protagonistes, auxquels il faut ajouter Hawkeye (Jeremy Renner), cousin lointain de Robin des bois, peuvent en mettre plein la vue, à tour de rôle ou à l’unisson. C’est d’ailleurs ce qui fait la force pas du tout surnaturelle de cette production techniquement irréprochable, offrant en somme le meilleur de l’enseigne Marvel. Car il faut bien le dire, pris séparément, les films consacrés à Iron Man ou à Thor n’avaient guère laissé de souvenirs impérissables.


Même si une certaine ferveur admirative est requise pour se laisser happer sans retenue et sans préjugés par The Avengers - certains auront déjà compris que ce n’est pas mon cas -, force est d’admettre que l’avenir des superhéros est assuré grâce à des écrins comme celui-là. Ils sont assurément plus racoleurs que ceux d’un Christopher Nolan (ses Batman affichent une ambition différente, mais pas moins envoûtante), mais il faut de tout pour faire un monde. Même dans le monde des superhéros.

À voir en vidéo