Pas de cérémonie en Iran pour Asghar Farhadi

Asghar Farhadi<br />
Photo: Asghar Farhadi

Le cinéaste iranien oscarisé pour son merveilleux film Une séparation, Asghar Farhadi, n'a pas eu droit au tapis rouge en revenant au foyer. Une cérémonie prévue pour célébrer sa statuette du meilleur film en langue étrangère, premier Oscar pour le pays, a été annulée.

Le Centre pour les réalisateurs et le Conseil suprême pour les cinéastes iraniens ont précisé ne pas pouvoir organiser cette cérémonie. Celle-ci fut annulée par les autorités iraniennes, sans explications.

Même si l'État iranien avait soutenu Une séparation dans la foulée de son succès en Iran (primé et immense succès de salle) et à l'étranger (Ours d'or à Berlin), son tournage avait été bloqué quelques jours, quand Farhadi soutint Jafar Panahi et les autres cinéastes iraniens emprisonnés, maintenus à résidence ou bâillonnés.

Farhadi prépare un tournage en France en brossant une histoire sur la diaspora iranienne. À Hollywood, il avait dédié son trophée «au peuple iranien qui respecte toutes les cultures et civilisations et méprise l'hostilité et la rancoeur».

***

Avec l'Agence France-Presse