Technologies - Trente-trois films ont été projetés en format 3D au Québec en 2010-2011

Trente-trois films ont été projetés en format 3D au Québec en 2010-2011, et les cinémas ont équipé au moins le quart de leurs écrans en projecteurs numériques.

C'est ce qui ressort du nouveau rapport de l'Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ) de l'Institut de la statistique du Québec, dévoilé hier.

Selon ces statistiques sur l'industrie du film et de la production télévisuelle indépendante, 33 films ont été projetés en format 3D au Québec entre avril 2010 et mars 2011, dont 11 distribués par des entreprises québécoises.

Dans la plupart des régions du Québec, les cinémas ont équipé au moins le quart de leurs écrans en projecteurs numériques. On compte même deux régions dont la proportion d'écrans numériques surpasse celle des écrans analogiques: Lanaudière (68 % des écrans) et Saguenay-Lac-Saint-Jean (52 % des écrans).

Au chapitre de l'assistance, la distribution de films en format numérique est plus importante pour les grands studios hollywoodiens que pour les distributeurs québécois.

En effet, les projections en format numérique retiennent 28 % (4,1 millions de spectateurs) de l'assistance aux films des grands studios, alors que cette proportion est de 15 % (1,2 million de spectateurs) pour les films des distributeurs québécois.

Le nombre de longs métrages produits pour le cinéma demeure stable.

Le nombre de longs métrages québécois destinés au cinéma a peu varié entre 2009 et 2010, passant de 34 à 36. Tous marchés confondus, la production de longs métrages est passée de 118 films à 92 films, dont 25 constituant le premier long métrage d'un cinéaste.

Ce sont surtout les productions destinées au marché de la télévision (12 films en moins) et aux autres marchés (16 films en moins) qui ont vu leur nombre diminuer.

À voir en vidéo