Le Parallèle acquiert eXcentris

Et voilà! Le septième art réintègre bel et bien ses quartiers généraux à eXcentris. Annonce officielle en sera faite aujourd'hui en conférence de presse dans ce temple culturel du boulevard Saint-Laurent. Le maire de Montréal précisera quel est le montant de la subvention municipale. Après de longs pourparlers, requêtes et atermoiements, le Parallèle, dirigé par Caroline Masse et présidé par Christian Yaccarini de la Société de développement Angus (SDA), acquiert enfin eXcentris.

Rappelons que depuis deux ans, une seule salle, le Parallèle, continuait à y présenter des films. Les cinéphiles se sentaient orphelins d'un complexe cinématographique qui leur avait procuré dix ans de bonheur avec des films d'auteur projetés dans des conditions optimales. Les trois écrans devraient être de nouveau en activité l'automne prochain.

Sans avoir tous les détails de l'opération sauvetage, Le Devoir a appris que le montage financier était complété: un mélange de prêts, de subventions et de dons privés. La SODEC (Société de développement des entreprises culturelles), dont le président François Macerola pilote le dossier, a accordé à la fois un prêt de 3,5 millions et un don de 1 million. Au privé, la Fondation Daniel Langlois constitue le grand argentier. Langlois avait déjà mis 1 million dans la cagnotte. Sa Fondation fournirait les 2,5 millions manquants, pour un projet global d'acquisition de 7 250 000 $. Il vend le complexe, restaurant compris, mais contribue à son propre rachat.

Retour donc du maître de céans au septième art, lui qui avait porté à bout de bras, de 1999 à 2009, le temple et sa vocation cinéphilique. Daniel Langlois viendra siéger au conseil d'administration du Parallèle sitôt la transaction complétée.

L'annonce d'aujourd'hui portera uniquement sur la phase 1 du projet: l'acquisition d'eXcentris. La phase 2, qui prévoit la construction de deux petites salles dans la cour extérieure du bâtiment, n'est pas au menu de cette conférence, mais des développements seraient prévus bientôt.
1 commentaire
  • Pierre Samuel - Inscrit 8 avril 2011 09 h 29

    Est-ce enfin possible???

    Mille fois bravo! Enfin le retour du «gros bon sens» et la fin, du moins on l'espère, de ces sempiternelles «chicanes de clochers» sur le dos des cinéphiles montréalais!