Incendies aux Oscar - Mouawad fait l'éloge du travail de Villeneuve

L'auteur Wajdi Mouawad affirme que le long métrage Incendies, qui fait partie des cinq finalistes pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère, «est une œuvre à part entière qui ne doit rien à personne et qui repose entièrement sur le talent cinématographique de Denis [Villeneuve]».

L'auteur de la pièce ayant inspiré le long métrage, qui se trouve présentement en France, a écrit une lettre dans laquelle il rend à Villeneuve ce qui appartient à Villeneuve.

Mardi, après avoir témoigné de la joie intense que lui avait procurée l'annonce de cette nouvelle, le cinéaste avait fait valoir que la force des mots et des idées de l'auteur d'origine libanaise avait permis à Incendies de se démarquer des 64 autres films étrangers soumis.

Mais il est hors de question, pour Wajdi Mouawad, de revendiquer la paternité de l'oeuvre cinématographique. Il souligne ainsi dans sa lettre que «tout est à lui. Tout lui revient. Et c'est formidable».

Il a ajouté qu'il était heureux pour Denis Villeneuve «comme on le serait pour son frère jumeau» et qu'il avait été très touché par «l'éclat et l'élégance» du réalisateur qui n'a eu de cesse de rappeler les origines théâtrales du film.

Wajdi Mouawad travaille actuellement sur la pièce Seuls, qui sera présentée dans les villes de Le Mans, Cavaillon et Lyon, dans l'Hexagone.

Quant à Denis Villeneuve, il ne chômera pas en attendant la cérémonie des Oscar, le 27 février. Son distributeur aux États-Unis, Sony Classics, avait libéré son mois de février, justement au cas où il ferait partie des élus.

À voir en vidéo