Conte moral ordinaire

Reese Witherspoon et Paul Rudd.<br />
Photo: Sony Pictures Reese Witherspoon et Paul Rudd.

Que dire d'un film dont toutes les parties séduisent mais dont aucune n'adhère à l'autre pour former un tout cohérent? Cette question, à la fin de la projection de How Do You Know, apparaît tout d'un coup plus urgente que celles suggérées par le titre de cette variation disloquée sur le thème de la réussite professionnelle et des hasards amoureux, par le père des Simpsons, James L. Brooks (Broadcast News, As Good As It Gets).

Reese Witherspoon campe une athlète remerciée par son équipe sportive. Son charme, même affadi par ce deuil, produit un effet puissant sur deux hommes aux antipodes: l'un (Owen Wilson), baseballeur crétin et riche, avec qui elle accepte de vivre, et l'autre (Paul Rudd, la bonne nouvelle du film), homme d'affaires honnête anéanti financièrement et professionnellement par une enquête fédérale pour fraude, à qui elle résiste.

Humaniste avant tout, et habile faiseur de contes moraux, Brook possède une oreille exceptionnelle pour les dialogues, et un coeur sensible à la détresse des pas-gentils. Mais au-delà de quelques gags réussis et observations justes, rien ne lève: les situations se répètent et s'étirent, les personnages (même celui de Jack Nicholson, en vieux loup malhonnête) tournent comme des lions en cage, et lui-même signe sa mise en scène la plus myope à ce jour, tissée de vilains gros plans assemblés sans élégance. L'oscarisé réalisateur de Terms of Endearment apparaît ici comme l'ombre de lui-même.

***

Collaborateur du Devoir

***

* V.o.: AMC Forum, Carrefour

Angrignon, Colisée Kirkland, Lacordaire, Des Sources, Spheretech.

* V.f.: Quartier latin, Carrefour Angrignon, StarCité, Marché Central.