The King's Speech arrive en tête des nominations aux Golden Globes

En lice pour le prix du meilleur film dramatique, The King’s Speech vaut également une nomination à une de ses têtes d’affiche, Colin Firth.<br />
Photo: Agence Reuters Fred Thornhill En lice pour le prix du meilleur film dramatique, The King’s Speech vaut également une nomination à une de ses têtes d’affiche, Colin Firth.

Los Angeles — Avec sept citations, The King's Speech (Le Discours du roi) arrive en tête des nominations pour les Golden Globes, juste devant The Fighter (Le Coup de grâce) et The Social Network (Le Réseau social) avec six nominations chacun.

Les nominations pour les Golden Globes, qui seront remis le 16 janvier, ont été annoncées hier à Beverly Hills, en Californie. Ces prix, décernés par l'association de la presse étrangère d'Hollywood, précèdent traditionnellement la cérémonie des Oscar, dont ils donnent souvent un avant-goût.

En lice pour le prix du meilleur film dramatique, The King's Speech, conte sur la monarchie britannique, vaut également des nominations à son réalisateur Tom Hooper et ses têtes d'affiche Colin Firth, Helena Bonham Carter et Geoffrey Rush.

Bonham Carter, citée dans la catégorie de la meilleure actrice de soutien pour son interprétation de la mère de la reine Elizabeth II dans le film, a confié que les nominations aux Golden Globes ont eu un effet médicinal sur elle et sur son conjoint Tim Burton, réalisateur d'Alice in Wonderland (Alice au pays des merveilles), en lice dans trois catégories. L'actrice et ses enfants souffrent d'un rhume tandis que Burton est atteint de pierres aux reins.

L'actrice ignore si sa nomination la mènera au même honneur pour les Oscar, dont les nominations seront révélées le 25 janvier. Elle a cependant de grandes attentes pour son collègue Colin Firth, qui interprète le roi George VI.

Black Swan, le thriller de Darren Aronofsky sur le milieu de la danse, The Fighter de David O. Russel sur la vie d'un boxeur, The Social Network de David Fincher sur les créateurs de Facebook et le thriller fantastique de Christopher Nolan Inception (Origine) sont également nommés pour le meilleur film dramatique.

Dans la catégorie de la meilleure comédie ou meilleure comédie musicale, Alice in Wonderland sera opposée à Burlesque de Steven Antin avec Cher, The Kids Are All Right (Une famille unique) de Lisa Cholodenko, RED de Robet Schwentke avec Bruce Willis et Morgan Freeman et The Tourist (Le Touriste) de Florian Henckel von Donnersmarck.

Julianne Moore et Annette Benning, en couple dans The Kids Are All Right, se retrouveront en concurrence pour le Golden Globe de la meilleure actrice dans une comédie, dans laquelle figurent aussi Angelina Jolie, Anne Hathaway pour Love and Other Drugs (L'Amour et les autres drogues) et Emma Stone pour Easy A (Tout pour un A).

Johnny Depp hérite d'une double nomination pour le Golden Globe du meilleur acteur dans une comédie, pour The Tourist et Alice in Wonderland. Il sera opposé à Paul Giamatti pour Barney's Version (Le Monde de Barney), Jake Gyllenhaal pour Love and Other Drugs et Kevin Spacey pour Casino Jack.

Le Golden Globe de la meilleure actrice dans un drame sera convoité par Halle Berry, nommée pour Frankie & Alice, Nicole Kidman pour Rabbit Hole (Trou noir), Jennifer Lawrence pour Winter's Bone, Natalie Portman pour Black Swan et Michelle Williams pour Blue Valentine.

Enfin, le Golden Globe du meilleur acteur dans un drame opposera Jesse Eisenberg, héros de The Social Network, Colin Firth pour The King's Speech, James Franco pour 127 Hours de Danny Boyle; Ryan Gosling pour Blue Valentine et Mark Wahlberg pour The Fighter.

L'actrice Mila Kunis a quant à elle eu la surprise d'être mise en nomination pour son rôle de soutien dans Black Swan. «C'est bien de se faire réveiller par une aussi bonne nouvelle», lance-t-elle.

Nomination pour Muse

Une maison de production montréalaise célébrait hier une nomination aux Golden Globes pour son travail sur la minisérie Pillars of the Earth.

Michael Prupas, dirigeant de Muse Entertainment Enterprises, dit avoir été très heureux d'apprendre que la coproduction, au budget de 50 millions $US, a été mise en nomination pour le prix de la meilleure minisérie. Il affirme avoir maintenant hâte d'assister à la cérémonie de remise de prix à Los Angeles, l'an prochain.

Prupas reconnaît qu'il croyait avoir de bonnes chances de se trouver dans cette catégorie, puisque la série a fait beaucoup parler d'elle dans le monde au cours des derniers mois.

Le drame historique est tiré du succès de librairie de Ken Follett au sujet de la construction d'une cathédrale en Angleterre au XIIe siècle. Au Canada, la série a été diffusée sur les ondes de Super Écran, The Movie Network et Movie Central. Elle sera présentée à CBC en janvier.

Pillars of the Earth met en vedette Ian McShane et Hayley Atwell, qui ont tous deux obtenu une nomination aux Golden Globes pour leur interprétation, de même que Rufus Sewell et les Canadiens Donald Sutherland, Gordon Pinsent et Alison Pill.

La série a été produite conjointement par l'allemande Tandem Communications, la montréalaise Muse Entertainment et l'américaine Scott Free Films. Il s'agit d'une première nomination aux Golden Globes pour Muse.

«Les gens connaissent les Golden Globes comme faisant partie des récompenses majeures dans le monde, et pour une entreprise canadienne, obtenir une nomination, même à titre de coproductrice, est tout un accomplissement», confie Prupas.

«Je ne crois pas que [la nomination] ajoutera de l'argent dans mes poches, mais elle rehaussera certainement la réputation de l'entreprise», ajoute-t-il.

Pillars of the Earth est en nomination aux côtés de Carlos, de The Pacific, de Temple Grandin et de You Don't Know Jack dans la catégorie de la meilleure minisérie ou du meilleur film tourné pour la télévision.

Prupas précise que la série a été créée grâce à de nombreux partenaires des quatre coins du monde, soulignant qu'elle a été tournée en Hongrie et qu'elle a obtenu du financement de différents pays, dont le Canada, l'Espagne, l'Allemagne et la Hongrie.