En bref - Cinéma grec

Jusqu'au 4 novembre, le Cinéma du Parc est l'hôte de la seconde édition du Festival du cinéma grec, à travers des œuvres récentes ou plus anciennes. Hommage sera rendu à Yannis Smaradgis, avec ses portraits d'artistes sur El Greco ainsi que sur le poète et chantre d'Alexandrie Constantin Cavafy, d'origine grecque.

Cavafy (1996) constitue une exploration fine, parfois surréaliste, de l'univers érotique et sensible du merveilleux poète mort en 1933, dont Lawrence Durrell célébrait les vers dans son fameux Quatuor d'Alexandrie. Des films du jeune cinéma grec sont au programme, avec des oeuvres comme Crime mineur de Christos Georgiou, L'Académie de Platon de Philippos Tsitsos et Champ noir de Vardis Marinakis. Aussi des documentaires et un docudrame de Stelios Haralambopoulos. Le jeune public aura droit à deux matinées spéciales. En clôture, au cinéma Rialto, le classique Jamais le dimanche (1960) de Jules Dassin.