Jafar Panahi sera présent à la Mostra

Le cinéaste iranien Jafar Panahi, incarcéré trois mois à Téhéran par le régime du président Ahmadinejad pour dissidence — ce qui souleva l'indignation internationale — est attendu à la 67e Mostra de Venise, le 1er septembre prochain.

Son film L'Accordéon, court métrage abordant le parcours de musiciens de rue privés de leur instrument, inaugurera dans la Sérénissime la section parallèle des Journées des auteurs. M. Panahi participera le lendemain à un débat aux côtés de son compatriote Mazdak Taebi et offrira par la suite une leçon de maître.

Âgé de 50 ans, au nombre des chefs de file de la Nouvelle Vague iranienne, cinéaste du Ballon blanc, du Cercle, etc., Jafar Panahi avait reçu du fond de sa geôle des appuis immenses du milieu du cinéma, particulièrement lors du dernier Festival de Cannes où il devait siéger comme juré et où sa chaise demeura vide. Juliette Binoche se battait bec et ongles pour sa libération après qu'il eut entamé une grève de la faim. Dès la fin mai, il était libéré sous caution, les autorités craignant alors pour sa vie. La dernière sortie extérieure de Jafar Panahi remonte à l'été dernier à Montréal, alors qu'il était président du jury du Festival des films du monde.