Fer et carton

Tony Stark (Robert Downey Jr.) face à son adjointe (Gwyneth Paltrow) qu’il nommera p.-d.g. de son entreprise tel un aveu amoureux...
Photo: Paramount Tony Stark (Robert Downey Jr.) face à son adjointe (Gwyneth Paltrow) qu’il nommera p.-d.g. de son entreprise tel un aveu amoureux...

Trois ou quatre idées d'intrigue ne font pas un scénario. Des combats et des effets spéciaux ne font pas un film. C'est pourtant là ce qui compose, pour l'essentiel, Iron Man 2, suite signée Jon Favreau du triomphe inattendu de 2008, avec sous l'armure de techno-ferraille un Robert Downey Jr. en pleine possession de ses moyens et serrant entre ses dents un gros, gros chèque.

Cette variation sur le même vieux thème antimilitariste (très accessoirement) met en place son système en dix minutes au compteur. Le milliardaire Tony Stark (Downey Jr.) a reconnu à la face du monde être le justicier caché derrière (ou dedans) Iron Man, qui a «privatisé la paix» sur la Terre. Les vilains du Pentagone réclament qu'il fasse cadeau de son joujou à l'armée, aux fins de reproduction.

Un vilain marchand d'armes (Sam Rockwell, en roue libre et c'est tant mieux) veut copier son modèle. Un vilain Russe (Mickey Rourke, sous-employé) crée lui aussi son propre modèle afin de venger son père, floué par celui de Stark. Un, deux, trois ennemis et c'est parti.

Il ne reste plus au scénario mollasson de l'acteur Justin Theroux (Mulholland Drive) qu'à enchaîner les conflits et les combats, à rapprocher puis superposer les trois vilains, en assaisonnant le tout avec quelques enjeux personnels: Stark face à la mort causée par le coeur électronique qui l'empoisonne, Stark face à son adjointe (Gwyneth Paltrow) qu'il nommera p.-d.g. de son entreprise tel un aveu amoureux, Stark face à la séduisante et mystérieuse assistante (Scarlett Johansson) de cette dernière.

Beaucoup d'acteurs se joignent à la partie, pour très peu de travail d'acteur à se partager. Les dialogues manquent de mordant, les situations, de nouveauté, la mise en scène, de style, le sex-appeal, de sex-appeal, etc. Iron Man a beau être en fer, le film est en carton.

***

Iron Man 2
Réalisation: Jon Favreau.
Avec Robert Downey Jr., Gwyneth Paltrow, Scarlett Johansson, Mickey Rourke, Don Cheadle, Sam Rockwell. Scénario: Justin Theroux, d'après l'oeuvre de Stan Lee, Don Heck, Larry Lieber, Jack Kirby. Image: Matthew Libatique. Montage: Richard Pearson, Dan Lebental. Musique: John Debney.
États-Unis, 2010, 125 minutes.

***

Collaborateur du Devoir

À voir en vidéo