Le coeur gros comme ça...

Connie Nielsen dans A Shine of Rainbows, de Vic Sarin
Photo: Séville Connie Nielsen dans A Shine of Rainbows, de Vic Sarin

Ce très joli titre fait référence au personnage d'épouse de pêcheur irlandais campé par la Danoise Connie Nielsen dans cette adaptation par Vic Sarin (Partition) d'un roman de l'Anglaise Lilian Beckwith: drapée dans des jupes colorées, enrubannée dans des écharpes arc-en-ciel, elle reflète la beauté et le bonheur, telle une Mary Poppins insulaire.

Aux yeux du petit orphelin chétif et quasi mutique (John Bell, parfait) qu'elle a adopté dans un orphelinat du continent, elle garde la frontière entre les mondes terrestre et imaginaire, préparant le ragoût du jour et causant avec les phoques avec la même passion.

Toute bonne chose a une fin et celle d'A Shine of Rainbows survient à peu près à mi-chemin de la pellicule, quand cette flamboyante maman meurt, laissant son enfant nouvellement adopté et inquiet quant à son avenir aux soins d'un mari inconsolable (Aidan Quinn) qui n'en veut pas. Un arc-en-ciel, une courtepointe colorée, un bébé phoque abandonné sur la plage et quelques images d'Épinal plus loin, tout s'arrangera, comme l'annonce d'entrée de jeu cette production au coeur gros comme ça, bien ancrée au carrefour d'un «best of» de Dickens et une version masculine et celtique d'Anne, la maison aux pignons verts.

On se croirait en effet devant un feuilleton pour la télévision: joli et pittoresque, avec un scénario qui va au plus pressé, une mise en scène qui cadre au plus joli, une mer qui s'agite et une chaumière modeste à faire rêver les «zurbains». Le cinéaste canadien d'origine australienne n'y est pas allé de main morte avec la musique, qui sucre l'affaire jusqu'à la nausée. Parce que c'est pour toute la famille, et parce que ce sera dimanche demain, j'imagine que ça s'imposait.

***

A Shine of Rainbows
Réalisation: Vic Sarin. Avec John Bell, Connie Nielsen, Aidan Quinn, Jack Gleason, Niamh Shaw, Tara Alice Scully. Scénario: Vic Sarin, Catherine Spear, Dennis Foon, d'après le roman de Lillian Beckwith. Image: Vic Sarin. Montage: Alison Grace. Musique: Keith Power. Irlande-Canada, 2009, 101 minutes.

***

Collaborateur du Devoir