Les Rendez-vous du cinéma québécois - Bernard Émond et Robin Aubert parmi les lauréats

Les lauréats de la 28e édition des Rendez-vous du cinéma québécois ont été dévoilés hier au terme d'une semaine faste pour les cinéphiles.

La Donation de Bernard Émond a été couronné comme meilleur long métrage québécois 2009 par l'Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC), qui a profité de la clôture des Rendez-vous du cinéma pour faire connaître ses lauréats. Le film était engagé dans une compétition serrée avec Carcasses de Denis Côté, J'ai tué ma mère de Xavier Dolan, Je me souviens d'André Forcier et Polytechnique de Denis Villeneuve.

La neige cache l'ombre des figuiers de Samer Najari et The Delian Mode de Kara Blake ont quant à eux été primés respectivement dans les catégories meilleur court/moyen métrage de fiction et meilleur court/moyen métrage de documentaire.

Le prix Gilles-Carle, qui récompense la meilleure réalisation d'un premier ou deuxième long métrage de fiction, a été décerné par les Rendez-vous à Robin Aubert pour son long métrage À quelle heure le train pour nulle part, sorti en salle en septembre dernier. Le jury de ce prix tout neuf, assorti d'une bourse de 5000 $, était composé de trois vétérans; Charles Binamé, Denis Chouinard et Micheline Lanctôt.

Antoine de la documentariste Laura Bari a pour sa part reçu le prix Pierre et Yolande Perrault pour le meilleur espoir documentaire. L'ancienne professeure en Éducation à l'enfance au Cégep du Vieux-Montréal, qui s'est penchée sur le destin d'Antoine, un garçon aveugle de cinq ans, s'est aussi vu remettre une bourse de 5000 $, offerte par la famille Pierre et Yolande Perrault.

Le documentaire La Belle Visite de Jean-François Caissy s'est pour sa part vu décerner une mention spéciale du jury.

Par ailleurs, le Conseil des arts et des lettres du Québec a attribué à Fear of Snakes d'Andreas Mendritzki son prix à la création artistique alors qu'Ivan Grbovic a gagné le prix à l'innovation ONF pour son court métrage Les Mots.

Les Rendez-vous du cinéma québécois, qui visent à «faire connaître et reconnaître» le cinéma québécois et à «favoriser les liens entre les artistes, les artisans et les cinéphiles, dans une perspective éducative, culturelle et professionnelle», avaient pris d'assaut la Cinémathèque québécoise, le Cinéma ONF, la Grande Bibliothèque ainsi que le cinéma Quartier latin. La liste exhaustive des lauréats est disponible sur leur site Web.