38e FNC - Stimulante proposition des Visionnaires planétaires

Alors que Guy Laliberté s'envoie en l'air avec des moyens astronomiques dans son spectacle De la Terre aux étoiles pour l'eau, des activistes politiques travaillent sur le terrain pour améliorer le sort de leur planète en péril. Deux approches, même combat. Au programme du Festival du nouveau cinéma (FNC) aujourd'hui et demain: Visionnaires planétaires de Sylvie Van Brabant, documentaire d'espoir sur des gens qui changent le monde au quotidien.

En vedette: Mikael Rioux, militant québécois à la tête d'Échofête, premier festival environnemental en nos terres. Il a remporté des batailles écologiques, guerroie sans relâche. Par-delà son parcours, le film est tissé de ses rencontres avec plusieurs environnementalistes partout dans le monde, dont le Belge Christian de Laet, établi à Montréal, décédé l'an dernier, grand champion de la cause et président d'une très grosse ONG vouée au développement alternatif. Aussi le Suédois Karl-Henrik Robert, attelé au développement durable.

Ils sont plusieurs, dont le designer écologique Jack Todd, à créer des modèles alternatifs de gestion des ressources, mais ils doivent affronter l'inertie des puissants. Le film n'est pas un cri de désespoir, plutôt une invitation à se regrouper en estimant qu'il est encore possible de changer les choses. Stimulante position!