Joli catalogue d'images rétro

Hubert Bonnisseur de la Bath, alias OSS 117
Photo: Hubert Bonnisseur de la Bath, alias OSS 117

En 2006, OSS 117 - Le Caire, nid d'espions réveillait le spectre de la France coloniale à travers les aventures égyptiennes d'un espion français raciste, ignorant et chauvin. Trois ans plus tard, la suite des aventures de l'agent très spécial, qui prend l'affiche ce week-end partout au Québec, égratigne la France collaboratrice, au détour d'une intrigue un peu mince campée dans un Rio qui... ne répond plus aux images contemporaines que nous en donnent les bulletins de nouvelles. De fait, la cité brésilienne répond davantage à celles montrant Françoise Dorléac et Jean-Paul Belmondo s'éclatant dans L'Homme de Rio. Hommage au film de Philippe De Broca tourné en 1964, la comédie de Michel Hazanavicius se déroule à la même époque: 1967.

Hubert Bonnisseur de la Bath (impayable Jean Dujardin), alias OSS 117, y débarque afin de remettre une forte somme à un criminel de guerre nazi en échange de microfilms incriminants pour la France de Pétain, que Pompidou protège. L'imbécile heureux dormirait encore au bord de la piscine si des agents du Mossad n'avaient pas percé sa couverture et exigé que leur jolie colonnelle en minijupe (Louise Monot) fasse équipe avec lui, et que par conséquent il se grouille le derrière. S'ensuit une série de développements rocambolesques et facétieux qui cherchent moins à dénouer une intrigue, digne d'une bédé pour adolescents, qu'à raccorder entre eux, avec une énergie féroce qui se délite en deuxième partie, une panoplie de très bons gags, dont la scène de l'orgie hippie, sur la plage, constitue le sommet.

Toute l'attention de Michel Hazanavicius, du reste, est concentrée dans la forme. Le film, avec son décor exotique d'autrefois, est pour lui prétexte à un formidable jeu de motifs et de couleurs, qui prend le dessus sur tout le reste. La première image de la ville, à vol d'oiseau en super 8 (ou quelque format en reproduisant l'effet), les split-screens inventifs et mobiles rappelant le Thomas Crown Affair de Norman Jewison vers 1968, les effets de vertige à la Vertigo... OSS 117 - Rio ne répond plus est un très joli catalogue d'images rétro sexy. S'il brille à l'écran, celui-ci ne déparerait pas non plus une table à café.

***

OSS 117 - Rio ne répond plus

De Michel Hazanavicius. Avec Jean Dujardin, Louise Monot, Rüdiger Vogler, Alex Lutz. Scénario: Michel Hazanavicius, Jean-François Halin, d'après les romans de Jean Bruce. Image: Guillaume Schiffman. Montage: Rynald Bertrand. Musique: Ludovic Bource. France, 2009, 101 minutes.

***

Collaborateur du Devoir