Rocambolesque voyage...

Dans Roman de gare, de Claude Lelouch, lorsque Fanny Ardant déclare «Cap sur Cannes!» avec toute sa splendeur bourgeoise et à bord d'un voilier luxueux, c'est criant de vérité. L'effet n'affiche pas la même authenticité dans Hello Goodbye, de Graham Guit (Le ciel est à nous, Le Pacte du silence) alors qu'elle incarne une Parisienne bon chic bon genre, Gisèle, plongée dans une crise mystique et convaincue de pouvoir trouver son salut en terre d'Israël. Donc, cap sur Tel-Aviv, mais à quel prix...

Dans cette aventure, rocambolesque mais rarement amusante, Gisèle n'est pas la seule à subir les souffrances d'un enracinement laborieux. Elle entraîne son mari, Alain (Gérard Depardieu), un réputé et prospère gynécologue d'origine juive pour qui elle s'est convertie il y a maintenant 30 ans, par amour plus que par conviction religieuse. Alain ne partage nullement ses nouvelles lubies et refuse d'ailleurs de porter une quelconque étiquette juive. Gisèle finit toutefois par le gagner à sa cause, lui faisant miroiter une existence simple tandis que d'autres lui promettent un emploi bien rémunéré.

Il nous faut moins de temps que les personnages pour comprendre dans quelle galère ils s'embarquent, d'autant plus qu'ils ont beau être riches à craquer, la situation géopolitique du Moyen-Orient semble totalement leur échapper. Cette insouciance, ingrédient commode pour pimenter une comédie, pourrait sauver l'affaire si tout cela ne reposait pas sur une mécanique qui tourne à vide et une répétition de gags (valises transformées en colis suspects, statistiques sur le nombre de gynécologues par habitant en Israël, etc.) pas plus drôles la première que la seconde fois. Les malheurs s'accumulent, les quiproquos aussi, si nombreux et si peu subtils que l'on se demande comment ce couple pouvait vivre aussi confortablement à Paris tant leur bêtise apparaît abyssale.

La présence de deux stars ne suffit pourtant pas à la camoufler. Elle devient même cruellement aveuglante lorsqu'on ose se remémorer la complicité cinématographique (La Femme d'à côté, Le Colonel Chabert) et télévisuelle (Balzac) de Fanny Ardant et Gérard Depardieu. Car il faut bien admettre que les temps semblent difficiles si des acteurs de cette stature se prêtent à un tel cabotinage. Ils ne peuvent rien faire d'autre dans ce film qui pourrait s'intituler J'ai mon voyage!, décrivant ainsi l'état de lassitude avancé du spectateur devant cette enfilade de situations au grotesque affligeant. De quoi décourager n'importe qui non pas d'aller vivre en Israël, mais tout bêtement d'aller au cinéma.

***

Collaborateur du Devoir

***

Hello Goodbye

Réalisation: Graham Guit. Scénario: Graham Guit et Michael Lellouche, d'après le livre de Moshe Gaash. Avec Fanny Ardant, Gérard Depardieu, Jean Benguigui. Image: Gérard Sterin. Montage: Marie-Blanche Colonna. France-Israël-Italie. 2008. 99 min.

À voir en vidéo