Téléfilm soutient sept longs métrages

Le prochain film d’Érik Canuel, Piché, portant sur la vie du célèbre commandant d’avion, a reçu le financement de Téléfilm et de la SODEC.
Photo: Jacques Grenier Le prochain film d’Érik Canuel, Piché, portant sur la vie du célèbre commandant d’avion, a reçu le financement de Téléfilm et de la SODEC.

Hier, Téléfilm Canada révélait les titres des sept longs métrages en français, au volet sélectif, dans son premier round d'investissements pour 2009. Louise Deslauriers, responsable du long métrage pour le marché francophone chez Téléfilm, vantait la diversité des genres: comédie, film d'époque, aventure, oeuvre d'auteur, etc. Quarante-trois projets avaient été soumis. Elle se dit consciente de faire des heureux... et des malheureux.

Seulement trois de ces projets avaient été soutenus au préalable par la SODEC, pendant québécois, et pourront se mettre en branle sans problème. Il s'agit de Piché d'Érik Canuel, sur la vie du célèbre commandant d'avion (joué par Michel Côté) ayant atterri aux Açores sans carburant. Une coproduction avec la France devrait aider aussi au financement de ce film onéreux. À l'origine d'un cri, de Robin Aubert (Saint-Martyr-des-Damnés), portrait familial autobiographie donnant la vedette à Jean Lapointe, a reçu l'aval des deux institutions. Tout comme Le Poil de la bête de Philippe Gagnon (derrière Dans une galaxie près de chez vous 2), inspiré d'une légende sur les loups-garous.

Téléfilm finance également Gerry, biographie du chanteur et leader du groupe Offenbach Gerry Boulet, réalisé par Alain Desrochers (Nitro) sur un scénario de Nathalie Petrowski. Opération Tablette, comédie policière de Louis Choquette (cinéaste de La Ligne brisée), scénarisée par Pierre Lamothe et Claude Lalonde, qui avaient écrit Les Trois Petits Cochons, est parmi les élus. Également, Le Journal d'Aurélie Laflamme, sur l'univers d'une adolescente, réalisé par Christian Laurence et scénarisé par l'auteur jeunesse India Desjardins. Ces trois films ne pourront se financer sans l'appui de la SODEC et devraient soumettre de nouveau leur candidature.

Nana Mesnak, avec un thème amérindien, premier long métrage de l'homme de théâtre Yves Sioui-Durand, sur un scénario de Louis Hamelin et Robert Morin, a reçu également son feu vert, mais il pourra sans doute rouler sans la SODEC.

Stéphane Lafleur, avec En terrains connus, et Louis Bélanger, avec Demande à ceux qui restent, pour ne citer qu'eux, financés au provincial, sont recalés au fédéral et devront sans doute réitérer leur demande au prochain dépôt à la fin de mars.

À voir en vidéo