L'horreur a du plomb dans l'aile

Le seul point positif de cette sanglante chronique familiale est la distribution, plutôt juste.
Photo: Le seul point positif de cette sanglante chronique familiale est la distribution, plutôt juste.

Remake du plus grand succès d'horreur du cinéma coréen, Janghwa, Hongryeon de Kim Ji-woon (2003), vrai bijou au dire des amateurs, The Uninvited ne remplit guère ses monstrueuses promesses.

Pas question de dévoiler le punch, qu'on voit quand même venir de loin. Place à l'adolescente Anna (l'Australienne Emily Browning), émergeant d'un institut psychiatrique après la mort de sa mère dans un incendie d'origine douteuse, qui retrouve son faible père, sa délurée soeur Alex (Arielle Kebbel) et une inquiétante belle-mère dans un noyau familial ébranlé. La partie se joue sur fond d'effroyables cauchemars, de meurtres non élucidés, et de blonde belle-mère (Elizabeth Banks) boycottée par les deux soeurs, qui mènent l'enquête pour démasquer l'intruse, soupçonnée du meurtre maternel.

Le seul point positif de cette sanglante chronique familiale est la distribution, plutôt juste, surtout pour la présence d'Emily Browning, crédible en nymphette hallucinée (avec un petit côté oriental, clin d'oeil à la production originale), et David Strathairn, qui possède le profil du père manipulé. Sinon, la réalisation se révèle sans grand intérêt: les moments d'horreur font surtout sourire, les effets spéciaux donnent une impression de déjà-vu et les fantômes n'effraient pas grand monde. Dans la catégorie «I see dead people», Le Sixième Sens de M. Night Shyamalan avait fait tellement mieux... Reste le revirement final, prévisible, quoique trop vite évacué. Bref, l'horreur a du plomb dans l'aile...

***

The Uninvited

Réalisation: Charles et Thomas Guard. Scénario: Craig Rosenberg, Doug Miro, Carlo Bernard. D'après le film Janghwa, Hongryeon de Kim Ji-woon, avec Emily Browning, Arielle Kebbel, David Strathairn, Elizabeth Banks, Maya Massar. Image: Dan Landin. Montage: Jim Page, Christian Wagner. Musique: Christopher Young.

À voir en vidéo