Cinéma - Marc-André Grondin se dit touché et surpris par sa nomination aux Césars

Marc-André Grondin (à droite) est en nomination aux Césars dans la catégorie du «meilleur espoir masculin» pour son rôle dans le film français Le Premier Jour du reste de ta vie.
Photo: Marc-André Grondin (à droite) est en nomination aux Césars dans la catégorie du «meilleur espoir masculin» pour son rôle dans le film français Le Premier Jour du reste de ta vie.

Mis en nomination en vue de la remise des Césars, l'équivalent français des Oscars américains, l'acteur québécois Marc-André Grondin s'est dit à la fois surpris et «hyper touché» en apprenant la bonne nouvelle, lui qui, il n'y a pas si longtemps, songeait à se trouver un petit boulot dans un magasin en attendant des jours meilleurs.

Grondin est en nomination dans la catégorie «meilleur espoir masculin» pour son rôle dans Le Premier Jour du reste de ta vie, une chronique familiale signée Rémi Bezançon, film projeté l'automne dernier au Québec et qui sortira en format DVD dans deux semaines.

Joint par La Presse canadienne hier, le jeune acteur québécois était visiblement ravi de la tournure des choses.

«Cette nomination est très spéciale, et je ne m'attendais pas à me trouver en nomination aussi rapidement. Je joue un petit rôle dans ce film», a-t-il confié.

C'est le premier long métrage en Europe de celui qui s'est fait connaître par le film québécois C.R.A.Z.Y.

Le jeune acteur se dit surpris du fait que tout bouge très vite. «À ma grande surprise, quand je suis arrivé là-bas, on recherchait de jeunes acteurs, en France. Je ne sais pas pourquoi, peut-être le bouche à oreille a dû jouer, et maintenant, j'ai du travail jusqu'à la fin de l'année», a précisé Grondin, qui dit compter sur des agents bien cotés.

«En conséquence, j'ai des projets comme ça n'a pas de bon sens et une nomination. On m'offre aussi de bons scénarios. J'ai vraiment un métier qui change rapidement», a déclaré la jeune vedette, qui n'en revient pas d'un tel déferlement.

«Le timing a été bon pour moi. La forte présence des médias aide à acquérir une célébrité mais, en même temps, le milieu est très compétitif et il faut faire attention de ne pas tomber dans le piège», insiste-t-il.

Le comédien affirme qu'il ne s'accroche pas à l'obtention d'un César pour obtenir des rôles. Il assure sans fausse modestie que le seul fait d'être en nomination a autant de valeur que de remporter le prestigieux prix.

Dans sa catégorie, le jeune acteur québécois fera la lutte à Ralph Amoussou pour son rôle dans Aide-toi, le ciel t'aidera, à Laurent Capelluto (Un conte de Noël), à Grégoire Leprince-Ringuet, (La Belle Personne) et à Pio Marmai, lui aussi dans Le Premier Jour du reste de ta vie.

D'ailleurs, Marc-André Grondin a pu discuter avec ce dernier hier matin. «Il a fait un travail exceptionnel, il est super acteur et je voterais pour lui», a-t-il dit.

Le film dans lequel a joué Grondin est en nomination dans neuf catégories, en vue de la 34e cérémonie des Césars qui aura lieu le 27 février, à Paris.

En Europe, Marc-André Grondin a aussi joué dans Bouquet final avec, entre autres, Gérard Depardieu, et il est sur le point de tourner dans le long métrage de Jean-Paul Salomé intitulé Le Caméléon, un autre film français. Il partira bientôt pour la Louisiane afin de jouer le rôle principal de ce long métrage.

Il retournera en France plus tard pour jouer dans le film Bus Palladium, de Christopher Thompson, dans lequel il interprétera un guitariste.

Au Québec, Grondin a tourné récemment le film 5150, rue des Ormes, qui prendra l'affiche à l'automne, ce qui fait que 2009 sera peut-être une année marquante pour le jeune artiste québécois.

À voir en vidéo