Douze films sélectionnés - La SODEC dévoile les projets de longs métrages qu'elle financera

Les cinéastes Philippe Falardeau, Léa Pool, Robert Ménard et Francis Leclerc figurent sur la première ronde des productions soutenues en 2007-08 par la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC). Les enveloppes gouvernementales, dévoilées hier, favorisent 12 films sur les 41 dossiers reçus.

La sélection québécoise touche plusieurs genres, dont la comédie grand public, le film fantastique, le drame et le film pour tous. Elle suit (et recoupe en partie) les appuis financiers révélés la veille par Téléfilm Canada.

Philippe Falardeau, un chanceux de la double trempette, voit son projet C'est pas moi, je le jure! être appuyé par les deux instances. Il s'agit d'une adaptation du roman éponyme de Bruno Hébert. Le film parle de Léon, «de son imagination fertile, de sa douleur intérieure, de son envie irrésistible d'être différent, de l'approche de l'adolescence et de l'amour». Philippe Falardeau vient de remporter le Jutra du meilleur film de 2007 avec Congorama.

Comme Téléfilm, la SODEC appuie aussi Dédé à travers les brumes, un hommage au défunt Dédé Fortin, du groupe Les Colocs. Le film sera réalisé et scénarisé par Jean-Philippe Duval (Matroni et moi).

Parmi les surprises populaires, on voit apparaître Cruising Bar 2, la suite, 17 ans plus tard, des tribulations amoureuses de quatre énergumènes incarnés par le même Michel Côté. Notons aussi Grande Ourse, la clé des possibles, inspiré de la série télévisée, et Un été sans point ni coup sûr, le troisième film de Francis Leclerc, qui s'inspire d'un livre de Marc Robitaille sur le baseball.

La SODEC soutient également À vos marques! Party!, un premier long métrage de Frédérik D'Amours; La Cité des ombres, un drame poétique et humaniste dans une ville perdue en Afrique du Nord, le troisième film de Kim Nguyen; Comme une flamme, sur une révolte en milieu universitaire devant la mondialisation, du cinéaste-scénariste Sébastien Rose (Comment ma mère accoucha de moi pendant sa ménopause); Pieds nus, un projet de Léa Pool; Le Fils de Joseph, qui se déroule à l'époque de la Conscription, un premier long métrage du cinéaste Simon Lavoie; Timekeeper, campé dans les années 60 et dans un camp ferroviaire des Territoires du Nord-Ouest, qui doit mettre en vedette Roy Dupuis sous la direction de Louis Bélanger; enfin, Funkytown, sur les années disco de Montréal, qui sera tourné par Daniel Roby.

La SODEC fera connaître au milieu de l'année une nouvelle vague de projet soutenus. Ses budgets annuels de financement du cinéma ont augmenté de dix millions de dollars depuis l'an dernier.

À voir en vidéo