Clint Eastwood, Isabella Rossellini et de la grande cuisine

Berlin — Clint Eastwood, Cate Blanchett, Isabella Rossellini mais aussi «la» Piaf, la grande cuisine et, comme à l'habitude, une bonne dose de politique: le directeur de la Berlinale, Dieter Kosslick, a donné mardi un avant-goût de la 57e présentation, qui débute la semaine prochaine.

Pour la conférence de presse de présentation de l'événement (du 8 au 18 février) qui transforme chaque hiver Berlin en capitale mondiale du cinéma, M. Kosslick s'est particulièrement réjoui de la venue du cinéaste américain Clint Eastwood, qui présentera hors compétition Lettres d'Iwo Jima.

Un an après Mémoires de nos pères, il raconte cette fois-ci la bataille américano-japonaise de 1945 sur l'île du Pacifique du côté japonais. Ce concept «nouveau dans l'histoire du cinéma [...] montre à quel point la guerre est stupide», a déclaré le directeur du festival.

Regrettant que «[son] ami» George Clooney, à l'affiche de L'Ami allemand (The Good German) de Steven Soderbergh, ne puisse finalement pas venir fouler le tapis rouge, Dieter Kosslick s'est frotté les mains en énumérant la liste de ceux et celles qui le feront bel et bien: Robert De Niro, réalisateur de The Good Shepherd où il joue aussi, l'Australienne Cate Blanchett, à l'affiche dans deux films, les Américaines Jennifer Lopez, Sharon Stone, Lauren Bacall, la Britannique Marianne Faithfull ou encore Marion Cotillard.

La jeune Française tient le rôle-titre de La Môme d'Olivier Dahan sur Édith Piaf, présenté à l'ouverture et qui sortira en France une semaine plus tard, le 14 février.

Fait chevalier de la Légion d'honneur en novembre, Dieter Kosslick s'est réjoui que trois autres films français concourent pour l'Ours d'or: Les Témoins d'André Téchiné, Ne touchez pas la hache de Jacques Rivette et Angel de François Ozon, un film toutefois réalisé en anglais.

Hors sélection officielle, Isabella Rossellini sera la narratrice du film muet Brand Upon The Brain! du Canadien Guy Maddin présenté en première à l'opéra Deutsche Oper.

Du côté des nouveautés, la série «Eat, Drink, See Movies», consacrée à la gastronomie. Chaque soir, des films consacrés à la bonne chère sont présentés et suivis d'une séance de cuisine en compagnie de grands chefs berlinois et de discussions sur les liens entre le septième art et celui de la table.

Pour les 60 ans de Magnum, une série de documentaires sera consacrée aux personnes qui ont fait cette agence de photographie, dont Robert Capa, Henri Cartier-Bresson ou Raymond Depardon.

Enfin, le cinéaste américain Arthur Penn (Bonnie and Clyde) viendra, malgré ses 84 ans, recevoir un Ours d'honneur pour l'ensemble de son oeuvre.

Vingt-deux films sont en compétition officielle. Le jury, présidé par le réalisateur américain Paul Schrader, le scénariste d'American Gigolo, annoncera son palmarès le samedi 17 février au soir.

Au total, 400 films sont présentés dans une des nombreuses compétitions, toutes ouvertes au grand public.