Line Beauchamp mandate François Macerola pour se pencher sur le financement du cinéma

L'ancien directeur général de Téléfilm Canada, François Macerola, aura le mandat de trouver un nouveau modèle de financement pour le cinéma québécois.

La ministre québécoise de la Culture et des Communications, Line Beauchamp, a annoncé hier par voie de communiqué la nomination de M. Macerola pour mener à bien cette mission.

La ministre veut faire vite: M. Macerola devra présenter ses recommandations dès le premier trimestre de 2007. Le nouveau modèle de financement qu'il suggérera devra pouvoir être mis en place pour l'exercice budgétaire 2007-08.

Parmi les problèmes auxquels M. Macerola devra s'attaquer, on retrouve celui de l'«équilibre durable et équitable» à trouver entre l'aide aux créateurs reconnus et le soutien aux créateurs de la relève.

Le ministère mentionne également que le mandat de M. Macerola inclura l'étude des moyens pour que l'État récupère mieux l'argent public investi dans la réalisation d'un film.

De plus, il devra trouver des méthodes pour accroître l'investissement privé dans l'industrie cinématographique québécoise.

La ministre Beauchamp a annoncé un octroi ponctuel de 10 millions à la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), il y a un peu plus d'un mois, «afin qu'elle puisse financer un plus grand nombre de longs métrages au cours des prochains mois».

Mme Beauchamp avait alors fait part de sa volonté de voir un nouveau «modèle d'affaires» prendre forme, engageant davantage le secteur privé, tout en continuant de s'appuyer sur le secteur public.

M. Macerola connaît bien l'industrie du cinéma. Il a été directeur général et président du conseil d'administration de Téléfilm Canada. Il a aussi travaillé à l'Office national du film et chez Malofilm. Il a également siégé au sein de plusieurs conseils d'administration de sociétés dans le milieu culturel.