En bref - Silence, on court!: l'ONF s'explique

L'Office national du film (ONF) se défend de laisser en plan la relève en abandonnant les initiatives liées au site Silence, on court!, le portail Internet de présentation des courts métrages qu'il finance.

Le mois dernier, le fondateur du site Internet, Michel Coulombe, avait estimé que l'organisme se déchargeait ainsi d'un important engagement envers la relève. Mais l'ONF affirme que ces fonds, qui s'élèvent à 600 000 $, ne seront pas perdus et seront réaffectés «à d'autres activités de programmation de l'ONF, dont celles destinées à la relève». Créé en 2001 par la Société Radio-Canada, Silence, on court! a bénéficié du soutien financier de la SRC jusqu'en 2006 et d'une vitrine à Artv, retirée en 2005. En dépit des démarches entreprises par M. Coulombe pour dénicher d'autres partenaires, l'ONF a dû assumer seul le financement du programme, un effort qu'il estime ne plus pouvoir soutenir à long terme.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.