La course aux Oscars 2006 sera dominée par des films engagés politiquement

Brokeback Mountain pointe en tête des nominations aux Oscars annoncées hier, avec huit citations.
Photo: Agence Reuters Brokeback Mountain pointe en tête des nominations aux Oscars annoncées hier, avec huit citations.

Beverly Hills — Brokeback Mountain a obtenu hier huit nominations aux Oscars, devant Crash et Good Night, and Good Luck, confirmant que la cuvée 2006 fera la part belle aux films engagés et à petit budget, au détriment des grands studios.

Le western homosexuel du Taïwanais Ang Lee, qui raconte les amours impossibles de deux cow-boys dans l'Amérique profonde des années 60-70, concourra dans les catégories reines, celles du meilleur film, du meilleur réalisateur et de la meilleure adaptation.

Ses trois acteurs principaux ont également été sélectionnés: l'Australien Heath Ledger pour l'Oscar du premier rôle masculin et les Américains Jake Gyllenhaal et Michelle Williams pour les meilleurs seconds rôles masculin et féminin.

Crash, un autre film à petit budget dont le scénario traite des tensions raciales à Los Angeles, obtient six nominations, dont meilleur film et meilleur réalisateur pour Paul Haggis et meilleur second rôle masculin pour Matt Dillon. Haggis est aussi nommé dans la catégorie du meilleur scénario original, qui lui avait échappé en 2005 pour Million Dollar Baby de Clint Eastwood.

Un autre film au ton politique, Good Night, and Good Luck permet à George Clooney d'entrer en fanfare dans la compétition: il est nommé pour le meilleur réalisateur et le meilleur scénario original.

Le film, sur l'affrontement entre le journaliste de télévision Ed Murrow et le sénateur anticommuniste Joseph McCarthy dans les années 50, décroche au total six nominations, dont celle du meilleur acteur pour David Strathairn.

Clooney a également été sélectionné pour la statuette du meilleur second rôle masculin dans Syriana, une oeuvre sur les réseaux américains du pétrole au Moyen-Orient.

Parmi les autres concurrents à l'Oscar du meilleur film (remis aux producteurs) et du meilleur réalisateur, dont les catégories coïncident pour la première fois depuis 1981, figurent Capote sur l'auteur et journaliste américain, de Bennett Miller, et Munich de Steven Spielberg.

Côté acteurs dans un premier rôle, David Strathairn et Heath Ledger disputeront la statuette à Philip Seymour Hoffman pour Capote, Terrence Howard pour Hustle and Flow et Joaquin Phoenix pour son incarnation du chanteur country Johnny Cash dans Walk the Line.

L'Oscar de la meilleure actrice dans un premier rôle se décidera entre les Britanniques Judi Dench (Madame Henderson présente) et Keira Knightley (Orgueil et Préjugés), la Sud-Africaine Charlize Theron, déjà récompensée en 2004, pour North Country et les Américaines Reese Witherspoon (Walk the Line) et Felicity Huffman (Transamerica).

Les acteurs en lice pour l'Oscar du meilleur second rôle comprennent, côté hommes, outre George Clooney, Matt Dillon et Jake Gyllenhaal, Paul Giamatti pour De l'ombre à la lumière et William Hurt pour A History of Violence, et, côté femmes, outre Michelle Williams, Frances McDormand (North Country), Amy Adams (Junebug), Catherine Keener (Capote) et Rachel Weisz (The Constant Gardener).

La liste des sélections laisse de côté nombre de grosses productions, qu'elles aient ou non rencontré le succès en salles: Mémoires d'une geisha sauve l'honneur avec six nominations essentiellement techniques, Munich en obtient cinq et King Kong quatre.

Pour la catégorie du meilleur film étranger, l'Académie des Oscars a sélectionné pour la première fois de son histoire un film palestinien, Paradise Now, aux côtés du français Joyeux Noël, de l'italien Don't Tell, de l'allemand Sophie Scholl - The Final Days et du sud-africain Tsotsi.

La France apparaît aussi dans la catégorie du meilleur documentaire avec La Marche de l'empereur sur les manchots de l'Antarctique, phénomène en salles aux États-Unis pendant l'été 2005.

La cérémonie des Oscars se déroulera le 5 mars au théâtre Kodak de Hollywood, à Los Angeles.