Gaëtane Verna prend les commandes du Musée d'art de Joliette

«Je passe d’une seule pièce à une institution de quatre étages, ça veut dire plus d’espace, plus de moyens, plus d’oeuvres, c’est très stimulant», a déclaré Gaëtane Verna, nouvelle d.g. du Musée d’art de Joliette. — Source Pierr
Photo: «Je passe d’une seule pièce à une institution de quatre étages, ça veut dire plus d’espace, plus de moyens, plus d’oeuvres, c’est très stimulant», a déclaré Gaëtane Verna, nouvelle d.g. du Musée d’art de Joliette. — Source Pierr

C'est maintenant officiel, c'est Gaëtane Verna qui succédera à France Gascon à la barre du Musée d'art de Joliette. Le président du musée, Michel Dionne, a confirmé la nomination de Mme Verna au poste de directrice générale peu de temps avant Noël dans un communiqué destiné aux médias de la région.

Le départ de France Gascon pour Montréal, où elle dirigera la programmation de la Bibliothèque nationale du Québec (BNQ), survient 12 ans après sa nomination à la tête du Musée d'art de Joliette. Elle laisse à Gaëtane Verna une institution en santé, tant financièrement qu'artistiquement.

Pour Mme Verna, qui a rempli les fonctions de conservatrice et directrice de la Galerie d'art Foreman de l'Université Bishop's, à Lennoxville pendant sept ans, le défi est de taille. «Je passe d'une seule pièce à une institution de quatre étages, ça veut dire plus d'espace, plus de moyens, plus d'oeuvres, c'est très stimulant», a raconté Mme Verna, jointe au téléphone vendredi.

À Joliette, Mme Verna pourra aussi mettre à profit son expérience à titre de commissaire pour des expositions d'art contemporain ou à caractère historique. Elle pourra aussi compter sur une machine bien huilée. «Je passe d'une galerie universitaire où il faut faire des pieds et des mains pour être entendu, à un musée qui a une voix beaucoup plus forte. C'est très rafraîchissant.»

Diplômée de l'Université Paris I en histoire de l'art, Mme Verna est spécialisée en art du XXe siècle et en art contemporain. Elle possède une solide connaissance en art contemporain québécois, canadien et international et une formation en art ancien. Elle détient également un diplôme international d'administration et de conservation du patrimoine de l'École nationale du patrimoine de France.

Chargée de cours au Département des beaux-arts de l'Université Bishop's et occasionnellement au Département d'histoire de l'art de l'UQAM, Mme Verna entend désormais se consacrer exclusivement à son travail au musée.

Cette dernière n'occupera ses nouvelles fonctions qu'à partir du mois de mars 2006. En effet, Gaëtane Verna tient à achever ses projets déjà en cours à la Galerie d'art Foreman, soit deux catalogues et une exposition.

En mars, Gaëtane Verna sera prête à faire le grand saut. Sa tête fourmille déjà de projets. «Je trouve très intéressante l'histoire du musée qui tire sa source de la collection des clercs de Saint-Viateur sur l'art religieux. J'aimerais me replonger sur cette collection, monter un comité scientifique et la remettre en valeur.»

Elle aimerait également trouver un espace au fonds photographique qui dort dans le Musée de Joliette. Elle désire aussi ouvrir le musée à la relève. «J'ai pensé à une salle de projets où de jeunes artistes pourraient exposer. Dans le hall, j'aimerais peut-être inviter deux artistes par année à faire une oeuvre directement sur le mur.»

Sa nomination au Musée d'art de Joliette est un moment important de la carrière de Mme Verna qui se dit consciente du poids de cette responsabilité. «Cette institution est le fruit d'un travail collectif. Chacun apporte sa pierre à l'édifice. J'ai envie de laisser à mon tour ma trace au sein de ce musée.»