L'Abitibi-Témiscamingue couverte d'arts visuels

Les arts visuels débarqueront en masse ce printemps en Abitibi-Témiscamingue. Rappelant à la mémoire d'anciens symposiums d'art visuel aujourd'hui disparus, l'événement Trafic Inter/nationale d'art actuel en Abitibi-Témiscamingue se tiendra dans cinq villes et villages de cette vaste région. Du 24 mai au 26 juin, l'événement fera graviter une quarantaine d'artistes autour d'un point de ralliement, Rouyn-Noranda.

L'événement est initié par L'Écart, lieu d'art actuel à Rouyn-Noranda. Le commissariat en est assumé par Nathalie de Blois, qui a signé deux expositions importantes au Musée national des beaux-arts du Québec il y a quelques années, et l'artiste Mathieu Beauséjour, qui est associé depuis des lunes à l'art socialement engagé. Ils sont rejoints par Patrice Duhamel, qui se chargera de la programmation vidéo.

Plusieurs lieux seront impliqués dans la virée, soit le Centre d'exposition de Rouyn-Noranda, le Centre d'exposition de Val d'Or, la Salle Augustin Chénier de Ville-Marie, le billard L'Ad Hoc d'Amos, ainsi que les municipalités de Sainte-Rose de Poularies et de La Motte. Comme pour mettre la question du territoire au centre du propos soulevé par l'exposition, deux conférences de presse étaient organisées hier, en simultané. La première avait lieu à L'Écart, à Rouyn-Noranda et la seconde se tenait en plein air, au square Viger, à Montréal. Là, sous le vrombissement des moteurs, la thématique choisie, Trafic, prenait tout son sens.

Question de transposer cette urbanité à un aussi grand territoire que celui de l'Abitibi-Témiscamingue, les commissaires ont choisi d'ouvrir le thème à trois axes de travail. Avec des sous-thèmes comme «Circulation», «Tractation» et «Le pouvoir et la loi», ce sont des systèmes qui sont dans la mire, soient-ils routiers, sociaux ou politiques.

Des artistes de Paris, de Toronto, de Brooklyn, d'Évian, de Montréal et de Berlin se joindront à des créateurs de l'endroit pour mener à bien l'événement. La première semaine d'activités sera riche en déplacements divers, des vernissages se déroulant en rafale, à partir du 24 mars, d'une ville à l'autre. Plus d'information sur le site de l'événement, au www.lecart.org/trafic .