Pleins feux sur l’hiver

Marie-Julie Gagnon
Collaboration spéciale
L’expérience interactive Au bord du lac Tranquille dans le Quartier des spectacles
Photo: Ulysse Lemerise OSA L’expérience interactive Au bord du lac Tranquille dans le Quartier des spectacles

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Alors que nous vivons les journées les plus courtes de l’année, les propositions se multiplient pour se baigner dans la lumière d’installations interactives à l’extérieur comme à l’intérieur.

Luminothérapie sur glace

Pour sa 13e édition, Luminothérapie ne nous offre rien de moins qu’un lac. L’expérience interactive Au bord du lac Tranquille transforme la nouvelle patinoire du Quartier des spectacles en cours d’eau dans lequel barbotent parfois baleines, narvals, raies, achigans et autres poissons du Québec. « Deux studios, Mirari et Normal Studio, se sont associés pour nous offrir ce voyage poétique au coeur de la biodiversité et de la faune marine de nos lacs québécois nordiques », a souligné la directrice de la programmation du partenariat du Quartier des spectacles, Catherine Girard Lantagne, lors de l’inauguration le 1er décembre dernier.

« Ce qui est unique dans ce projet, c’est que la patinoire est interactive, a pour sa part souligné Thomas Payette, cofondateur et directeur de la création chez Mirari. Oui, nous projetons des images sur la glace, mais les patineurs influencent le contenu projeté. L’idée était de mettre les gens au coeur de l’histoire. »

« Nous voulions vraiment faire vivre la gamme des saisons, mais aussi faire prendre conscience qu’autour de nous, à titre d’humains et de citadins de Montréal, il y a des gens avec qui nous pouvons connecter », ajoute Philippe Belhumeur, directeur de création et cofondateur de Normal Studio.

En plus de cette expérience sur glace, un parcours de dix oeuvres interactives et quatre vidéoprojections originales sont au programme.

Aussi à signaler : la nouvelle création Les diamants, de Perséides Studio. « Plus on tourne, plus ils s’illuminent, explique Mme Girard Lantagne. La musique a été composée par Stefie Shock. »

Quatorze des créations réalisées pour Luminothérapie ont été présentées à l’étranger depuis 2016. « Nos oeuvres ont été vues dans plus de 70 villes dans le monde », souligne Monique Simard, présidente du conseil d’administration du partenariat du Quartier des spectacles.

L’accès au site, y compris à la patinoire, est gratuit. Des patins sont disponibles en location.

Dernière minute

Dans un tout autre style, l’installation immersive Dernière minute, au Centre Phi, n’a rien à voir avec la féerie de l’hiver. On s’y rend pour célébrer la vie jusque dans la mort, alors que s’étirent la minute précédant un décès et celle avant une naissance.

L’idée de ces 60 secondes vécues en 30 minutes a surgi alors que la cocréatrice, Claire Bardainne, enceinte, dispersait les cendres de son père au bord de la mer.

Ici aussi, le spectateur fait partie intégrante de l’oeuvre. Il devient goutte, feu ou fumée. Certains n’hésitent pas à s’asseoir, à s’étendre et même à danser. Des séances de performances permettront d’ailleurs de voir les corps évoluer à travers l’oeuvre les 17 décembre, 14 janvier et 11 février prochains.

Hypnotique, Dernière minute frôle par moments l’agression. Les personnes sensibles aux lumières clignotantes pourraient être incommodées par certains effets. Fermer les yeux pendant quelques secondes suffit généralement à calmer la tempête. Lors de notre passage, un enfant semblait néanmoins apprécier l’aventure, n’hésitant pas à bouger entre les vagues.

Admission générale : 23,98 $ (+5 $ lors des performances). Prix pour les enfants pendant le temps des Fêtes : 10 $. Jusqu’au 5 mars.

Illumi Laval

Jusqu’au 29 janvier, la quatrième édition d’Illumi présente de nouveaux univers fantastiques. À pied ou en voiture, les visiteurs traversent 19 tableaux lumineux. Les chiens sont les bienvenus !

Prix : 34,95 $ (sauf certains soirs à 15 $).

Aussi à faire


• Les samedis et dimanches jusqu’au 18 décembre, le lieu historique national de Sir-George-Étienne-Cartier propose entre autres de remonter le temps pour découvrir comment se préparait un Noël bourgeois au XIXe siècle. Pour l’occasion, la demeure se pare de décorations de l’époque victorienne.

• Jusqu’au 8 janvier, le Château Ramezay – Musée et site historique de Montréal invite les familles à venir découvrir l’origine des traditions de Noël dans le cadre d’Autour du foyer… traditions du temps des Fêtes

• En décembre et en janvier, l’Aquarium du Québec met à l’honneur cantiques et contes de Noël, en plus de sculptures de glace représentant des animaux marins.

• La patinoire du Vieux-Port est maintenant ouverte et accueillera les visiteurs jusqu’au 5 mars. 

Ce contenu spécial a été produit par l’équipe des publications spéciales du Devoir, relevant du marketing. La rédaction du Devoir n’y a pas pris part.



À voir en vidéo