MUTEK s’aventure dans le marché de l’art en réalité étendue

Image tirée d'«Immortelle», de Line Katcho
Photo: Bruno Destombes Image tirée d'«Immortelle», de Line Katcho

Le festival MUTEK se lance dans la production et la distribution d’art numérique adapté à la réalité étendue (XR) en commercialisant sur la populaire plateforme de jeux vidéo Steam une adaptation d’Immortelle, oeuvre pour instruments électroniques et vidéo composée par Line Katcho et présentée au public la première fois en 2018. L’initiative a le potentiel de transformer le travail de ces artistes qui ont désormais accès à une nouvelle source de revenus en vendant leurs oeuvres dans ce marché balbutiant.

Faisons l’analogie avec l’industrie de la musique. Le musicien a deux fonctions essentielles : composer, puis interpréter ses oeuvres lors de concerts pour lesquels il vend des billets. Autre source de revenus, la commercialisation de l’enregistrement de ses oeuvres, sur support physique ou numérique. Ce que MUTEK propose, c’est de devenir en quelque sorte la « maison de disques » des artistes du numérique en produisant un « enregistrement » d’une de leurs oeuvres pour la distribuer et la commercialiser comme le fait le musicien avec ses chansons.

À la base, [Immortelle] est une oeuvre que j’ai conçue pour un écran plat ; avec la réalité virtuelle, l’écran est à 360 degrés.

 

Et pour les artistes du numérique, qui n’ont jamais vraiment eu d’autre chose à vendre que leurs performances en direct, ça change tout — à commencer par la nature même de leur démarche artistique : « On dit que c’est une adaptation, mais c’est véritablement une nouvelle oeuvre », dérivée de l’originale, affirme Line Katcho.

« À la base, [Immortelle] est une oeuvre que j’ai conçue pour un écran plat ; avec la réalité virtuelle, l’écran est à 360 degrés » et comporte de plus un élément d’interactivité. « Le spectateur reçoit l’oeuvre de manière complètement différente » avec un casque de réalité virtuelle sur la tête plutôt que dans une salle, l’artiste performant en temps réel devant lui.

Concernant l’adaptation d’Immortelle, la musique demeure pratiquement inchangée, mais Line Katcho a dû repenser ses images animées en tentant d’en conserver l’essence, un travail laborieux qui exige la maîtrise de nouveaux logiciels (le moteur Unity, mis au point par l’industrie des jeux vidéo) lui permettant de transposer ses idées dans le cadre immersif de la réalité virtuelle. « Au début, je trouvais ça super, cette idée d’offrir une version en réalité virtuelle de mon oeuvre, mais en cours de route, j’ai compris que c’était beaucoup plus complexe que je l’imaginais à la base. »

Depuis le 15 novembre, Immortelle, première des trois oeuvres adaptées à la réalité virtuelle de la Collection immersive de MUTEK, est accessible sur la plateforme Steam pour 4,95 $. « Un prix qui ne reflète pas la valeur de l’oeuvre, mais celle de son adaptation », affirme Lola Baraldi, responsable de production de la collection, des partenariats et des projets numériques de MUTEK, jointe à Tokyo, où elle présentera ces adaptations au public et à l’industrie dans le cadre de la 7e édition japonaise du festival montréalais.

« Ce qui est excitant dans tout ça, dit Lola Baraldi, c’est qu’ensemble, on peut créer un nouveau système de valeurs pour ce type d’oeuvres », qui, traditionnellement, vit grâce aux circuits des festivals spécialisés en cinéma et en création musicale de pointe. « Ça représente de nouvelles sources de revenus pour les artistes et l’organisation » qui a financé l’adaptation XR des oeuvres, lesquelles peuvent, ainsi, trouver un public sur des plateformes comme Steam, mais aussi sur le circuit des théâtres modulaires immersifs, comme la Satosphère, de la Société des arts technologiques.

Un retour et une évolution

 

Pour MUTEK, qui a bossé plus d’un an sur ce projet, avec le soutien financier du Conseil des arts du Canada, il s’agit également d’un retour à la production, plus de 10 ans après avoir mis en dormance les activités de sa maison de disques MUTEK_REC. « Ce sont nos premiers pas en tant que producteurs [dans ce domaine], et ça fait suite à une réflexion, puisque depuis un moment, MUTEK cherchait à trouver le moyen de travailler plus près des artistes en les accompagnant au-delà de la diffusion et de la médiatisation d’une oeuvre [dans le cadre du festival], soit dès sa genèse », précise Mme Baraldi.

Ainsi, MUTEK agit à titre de producteur de l’adaptation en réalité étendue. Pour faciliter la distribution de ses oeuvres, l’organisation a conclu une entente avec Astrea, jeune compagnie qui fait de la distribution en ligne (sur les plateformes Steam, Oculus Quest, Viveport et Pico) et dans des festivals spécialisés et qui appartient à Atlas V, concepteur de contenus et d’expériences XR. « Elle possède déjà un réseau à travers les festivals de films, alors que MUTEK a son réseau spécialisé dans le secteur musical. On unit nos forces. »

Il est encore trop tôt pour estimer la taille des revenus tirés de l’expérience, mais Line Katcho se réjouit de ce nouveau débouché, « surtout après la pandémie, qui nous a ralentis dans nos activités ».

« Certains pourraient craindre que ça dénature notre art que de tomber dans sa commercialisation, mais je n’y pense pas en ces termes. Je trouve plutôt intéressant de pouvoir me faire connaître et de faire connaître mon travail. Ce qui est cool, aussi, c’est que sur Steam, les gens peuvent laisser des commentaires. C’est bon pour moi de découvrir ce que les gens pensent de mon oeuvre. »

Immortelle

De Line Katcho. Disponible sur Steam, sur la page de MUTEK.

À voir en vidéo