Riopelle et Rita Letendre dans une vente aux enchères de toiles à Toronto

L’œuvre de Robert Motherwell «August Sea # 5».
Photo: Maison de vente aux enchères Heffel La Presse canadienne L’œuvre de Robert Motherwell «August Sea # 5».

Des toiles de certaines figures de proue de l’art abstrait aux États-Unis et au Canada devraient rapporter des sommes d’argent dans les sept chiffres lors d’une vente aux enchères qui aura lieu à Toronto.

Une œuvre majeure peinte en 1972 par l’expressionniste abstrait américain Robert Motherwell, August Sea # 5, devrait se vendre entre 2 millions $ et 2,5 millions $ ce mercredi lors de la vente de printemps de la maison de vente aux enchères Heffel.

Six œuvres de l’artiste québécois Jean-Paul Riopelle seront proposées avant la célébration du centenaire de sa naissance, l’année prochaine. La valeur de la célèbre toile Sans titre », réalisée en 1953, est estimée entre 1 million $ et 1,5 million $.

Heffel prévoit que les 79 œuvres de son catalogue printanier rapporteront entre 10 millions $ et 15 millions $. Toutes les estimations incluent les frais de la maison de vente aux enchères en plus du prix d’adjudication.

Parmi les autres faits saillants de la vente, mentionnons quatre œuvres de Lawren Harris du Groupe des Sept, dont une représentation des Rocheuses, Mountain Sketch , estimée entre 500 000 $ et 700 000 $. Le nu féminin Figure côtière peint en 1951 par l’artiste canadien Alex Colville après son retour de la Seconde Guerre mondiale, vaut entre 650 000 $ et 850 000 $.

Quant à l’artiste québécoise Rita Letendre, native de Drummondville, qui est décédée en novembre dernier à Toronto où elle vivait depuis plusieurs décennies, elle sera représentée à l’encan par Reflet d’Eden, dont la valeur est estimée entre 100 000 $ et 150 000 $.

À voir en vidéo