Rêver les yeux ouverts à Pointe-à-Callière

Mélanie Gagné
Collaboration spéciale
Vue de l’exposition Place au cirque!, qui donnera la chance au public d’en apprendre davantage sur l’univers circassien jusqu'au 6 mars prochain.
Photo: Romain Guilbault Vue de l’exposition Place au cirque!, qui donnera la chance au public d’en apprendre davantage sur l’univers circassien jusqu'au 6 mars prochain.

Ce texte fait partie du cahier spécial Noël au musée

Vous souvenez-vous de votre émerveillement, enfant, lorsque vous teniez dans vos mains une boule de neige en verre remplie de paillettes virevoltantes ? Une atmosphère féerique semblable vous est proposée durant le temps des Fêtes au musée Pointe-à-Callière…

La magie de Noël réchauffera le cœur des visiteurs dès leur arrivée sur la place Royale, au cœur du Vieux-Montréal : « Cette année, on veut davantage attirer les familles. Il y aura un décor féérique de Noël à l’extérieur du musée. Les gens pourront contempler une forêt lumineuse, installés sur des fauteuils Adirondack. Des animations spontanées seront offertes sur des légendes de Noël à travers le monde », explique Katy Tari, directrice des collections, des programmes et des services aux publics à Pointe-à-Callière. Les alentours du musée seront piétonnisés pour l’occasion. Quatre personnages se promèneront tour à tour parmi les sapins lumineux pour rencontrer le public : Befana, saint Nicolas, la petite Lucie et le père Noël. Ces activités extérieures sont gratuites.

Dans la caravane du cirque

À l’intérieur du musée, l’exposition Place au cirque ! donnera la chance au public d’en apprendre davantage sur l’univers du cirque, des premières troupes européennes et américaines jusqu’aux spectacles internationaux d’aujourd’hui. « On vous fera également découvrir les métiers du cirque : acrobate, trapéziste, homme-canon, dompteur d’animaux ou clown. Au deuxième étage, on parle du cirque au Québec d’hier à aujourd’hui et on voit en quoi il s’est démarqué », indique Mme Tari. La vie en tournée, la préparation des spectacles, de même que la vie après le cirque seront aussi abordées. Un carnet de jeu sera proposé pour explorer de façon ludique cette exposition temporaire et ses 350 objets. L’univers circassien proposé est éblouissant, ne serait-ce que par son aspect éclatant et coloré.

Fabriquer son propre décor circassien

Afin d’ajouter une touche de créativité à sa programmation, le musée a imaginé un espace atelier destiné aux jeunes, qui leur sera ouvert durant la période des Fêtes. Du 27 au 30 décembre en après-midi (sur réservation), une série d’ateliers de création sera offerte aux 6 ans et plus, en lien avec l’exposition Place au cirque !. « Du 27 au 29 décembre, les enfants vont pouvoir créer des objets en carton, qu’ils pourront rapporter chez eux, indique Mme Tari. Ils vont également fabriquer et décorer un chapiteau, qui leur servira ensuite de théâtre de poche. Ils auront enfin à confectionner un personnage de cirque. » Les créateurs à l’imagination fertile auront le reste des vacances pour inventer mille et un spectacles de cirque dans leur chapiteau maison.

Le 30 décembre, c’est un phénakistiscope, un jouet optique donnant l’illusion du mouvement, que les jeunes seront invités à créer : « C’est l’ancêtre des films d’animation, précise Katy Tari. Nos jeunes artistes vont fabriquer un clown jongleur. Ils vont le colorier, l’habiller et, à la fin, le voir bouger. »

Pirates, corsaires et pieds marins

L’exposition permanente À l’abordage ! Pirates ou corsaires ?, revue et améliorée cette année, fera le bonheur des petits comme des grands, selon Katy Tari : « On entre dans une auberge, où l’on fait connaissance avec de célèbres personnages de la piraterie, comme Pierre Le Moyne d’Iberville, corsaire canadien, et Mary Read, une femme pirate légendaire. Vous découvrirez aussi la différence entre un corsaire et un pirate. Les jeunes pourront également comprendre ce qu’est la vie de marin, se mettre dans la peau d’un pirate ou d’un corsaire et voir s’ils ont le pied marin. » Barbe Noire, Calico Jack et Black Bart font aussi partie du décor, ainsi que des objets liés au monde maritime, dont des instruments de navigation, des maquettes de navire, des outils, des armes et un butin… En somme, le musée a créé une version plus interactive et plus dynamique de cette exposition vedette.

À l’italienne

Ne quittez pas le musée sans aller voir avec vos plus grands enfants Montréal à l’italienne, une exposition portant sur les milliers d’Italiens qui ont suivi la vague d’immigration au Québec au début du XXe siècle et qui se sont installés à Montréal. Leur apport à la vie économique, sociale et culturelle de la métropole y est mis en lumière. Des trésors familiaux ont été confiés à l’équipe de Pointe-à-Callière pour la création de cette exposition, ce qui confère au projet un caractère authentique et touchant.

Le musée Pointe-à-Callière, le seul musée d’archéologie d’envergure au Canada, situé sur le site de la fondation de Montréal, propose également des expositions permanentes sur l’histoire et l’archéologie de la métropole. De quoi initier les enfants à l’histoire d’une façon concrète et passionnante.

À voir en vidéo