Une Halloween à saveur historique à Pointe-à-Callière

Flavie Boivin-Côté
Collaboration spéciale
Frousses et histoires de fantômes seront au rendez-vous à Pointe-à- Callière, qui prévoit faire vivre une expérience hors du commun à ses visiteurs.
Illustration: Samuel Tremblay-Boucher/Pointe-à-Callière Frousses et histoires de fantômes seront au rendez-vous à Pointe-à- Callière, qui prévoit faire vivre une expérience hors du commun à ses visiteurs.

Ce texte fait partie du cahier spécial Musées

« Nous avons vraiment des activités pour tous les groupes d’âge. J’irais même jusqu’à dire que, peu importe avec qui vous venez au musée, vous allez trouver une activité à votre goût », affirme Annick Deblois, chargée de projets au programme public du musée Pointe-à-Callière, à Montréal. En effet, l’équipe organise cette année trois grandes activités qui risquent fort de plaire à toute la famille dans une programmation qui s’étend du 23 au 31 octobre.

Un spectacle sur la légende de McTavish

Ce spectacle, qui se tient dès le samedi 23 octobre, promet de plonger le public dans une ambiance aussi historique qu’effrayante. Les visiteurs entrent dans le Montréal de la fin du XVIIIe siècle, et un allumeur de réverbères leur raconte la légende du fantôme de Simon McTavish, aristocrate britannique établi à Montréal et dont le spectre hanterait encore la demeure, toujours visible dans le Vieux-Montréal.

« Notre conteur est absolument fabuleux pour marier le côté historique des monuments de la ville avec des aspects beaucoup plus fantastiques de nos contes et légendes du Québec. Il réussit à nous faire croire à des pactes avec le diable, à des sorcières et à des fantômes. Ça donne froid dans le dos, il faut être fort ! » explique en riant Mme Deblois, rappelant que ce spectacle est avant tout conçu pour un jeune public pouvant aller de 12 à 18 ans. Cette activité se tiendra durant les deux dernières fins de semaine du mois d’octobre, soit les 23 et 24 octobre et les 30 et 31 octobre. Puisqu’elle se déroule en présentiel, les visiteurs souhaitant y assister doivent s’inscrire afin de s’assurer une place.

Le fantôme de Pointe-à-Callière, jeu d’évasion virtuel

Le jeu d’évasion, ou escape game, est au sommet de sa popularité depuis quelques années maintenant. Particulièrement apprécié des jeunes adultes, il consiste à trouver une suite d’indices dispersés aux quatre coins d’une pièce dans un laps de temps limité afin de pouvoir en sortir.

La compagnie A/Maze, entreprise montréalaise qui se spécialise dans ce domaine, s’associe cette année avec le musée pour créer un jeu d’évasion virtuel en réalité augmentée. Le fantôme de Pointe-à-Callière permet au public de retrouver toute l’ambiance du musée historique à la maison dans une quête fantomatique les menant un peu partout dans le bâtiment, complètement recréé virtuellement pour l’occasion.

Au rendez-vous ? Des énigmes, des codes et des jeux de logique à résoudre pour aider le fantôme de Pointe-à-Callière à accomplir sa quête. Un conseiller de la compagnie A/Maze sera toujours disponible en ligne pour venir en aide aux amateurs. Le jeu sera sur le site du musée dès le 28 octobre.

Vivre les Contes du caveau

Enfin, Pointe-à-Callière collabore cette année avec le Festival interculturel du conte dans le cadre d’un tout nouveau spectacle intitulé Contes du caveau. C’est une soirée effrayante avec le conteur professionnel Paul Bradley qui attend les visiteurs qui oseront s’aventurer jusque dans la crypte archéologique du musée le samedi 31 octobre. Le public découvrira alors les contes les plus effroyables de l’univers fantastique québécois et pourra se rassasier les yeux de vestiges historiques de notre patrimoine.

À voir en vidéo