Québec investit 30 millions dans l’agrandissement du MAC

Les travaux visent à réaménager  et à améliorer l’immeuble ainsi qu’à bonifier  son intégration au complexe  de la Société de la Place des Arts de Montréal.
Valérian Mazataud Le Devoir Les travaux visent à réaménager et à améliorer l’immeuble ainsi qu’à bonifier son intégration au complexe de la Société de la Place des Arts de Montréal.

Le gouvernement du Québec a finalement bonifié son investissement dans le projet d’agrandissement du Musée d’art contemporain (MAC), et annonçait lundi un apport de 30 millions de dollars au financement des travaux, qui sont évalués en tout à 57 millions.

Le ministère de la Culture et des Communications annonçait par la même occasion que les travaux préparatoires à l’agrandissement pourraient débuter dès l’été 2021.

Grâce à cet apport de Québec, le Musée d’art contemporain pourra donc mener à bien le projet tel qu’il avait été présenté en 2019, malgré la surchauffe du marché.

« Les dépassements seront assumés par Québec et par la fondation du musée », a expliqué le président du conseil d’administration du MAC, Alexandre Taillefer. La fondation du Musée d’art contemporain versera donc un million de plus que prévu dans le budget final des travaux, a-t-il dit.

Le gouvernement fédéral maintient quant à lui l’investissement prévu de 18,85 millions de dollars, accordé par le Fonds Chantiers Canada, annoncé en 2019. Le ministère de l’Économie et de l’Innovation versera pour sa part 675 000 $ pour l’intégration de l’aluminium dans le projet.

Le MAC restera actif entre-temps, et nous travaillons actuellement à la relocalisation des activités dans un lieu externe

Les travaux préparatoires au projet d’agrandissement permettront le maintien de l’ouverture du musée cet été. Ensuite, il est prévu que les expositions soient déménagées dans un autre lieu, déjà choisi, et qui sera rendu public prochainement, dit M. Taillefer.

« Je me réjouis de cette annonce, qui marque officiellement le début d’une nouvelle et grande étape, qui nous mènera à rouvrir un Musée d’art contemporain transformé, innovant et inspirant, à la hauteur de ses ambitions et digne des attentes de tous ses publics, a commenté le directeur général et conservateur en chef du MAC, John Zeppetelli, par communiqué. Le MAC restera actif entre-temps, et nous travaillons actuellement à la relocalisation des activités dans un lieu externe. Nous ferons une annonce détaillée à ce sujet au cours des prochains mois. »

La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a salué l’arrivée de M. Zeppetelli au sein du conseil d’administration du Musée.

« Je salue la rigueur et la détermination qui guident, depuis le début, les partenaires dans ce projet de transformation du MAC. Je tiens d’ailleurs à souligner l’apport exceptionnel de John Zeppetelli au Musée d’art contemporain de Montréal et à le féliciter de sa récente nomination à titre de membre du conseil d’administration, en plus du renouvellement de son mandat à titre de directeur général du Musée », a-t-elle dit.

 

À voir en vidéo