Un héritage maritime à préserver

À L'Islet, le long de cette belle côte de Chaudière-Appalaches longeant le Saint-Laurent, le Musée maritime du Québec a pour mission la mise en valeur et la sauvegarde du patrimoine lié au fleuve, des Grands Lacs à la haute mer. Le souvenir du capitaine Bernier, grand explorateur de l'Arctique canadien, y est également honoré.

De la proue du brise-glace Ernest-Lapointe, le spectacle du fleuve s'offre dans une palette de couleurs variant du bleu vif au gris de brume. Vers quels cieux voguons-nous? Aucun! Le bateau, en cale sèche, est bien ancré face au Saint-Laurent au milieu d'une pelouse, dans l'enceinte du Musée maritime du Québec, à L'Islet. Navire de la Garde côtière canadienne pendant près de 40 ans, il poursuit sa vie au musée, où il se trouve depuis 1980. Lorsqu'on circule entre le poste de pilotage, la salle à manger du capitaine, le salon des invités et les cabines aux superbes boiseries où objets et effets personnels attendent leurs propriétaires, l'ambiance nous ramène au temps de la grande époque du navire, entre 1940 et 1978. Juste à côté se trouve un bâtiment de guerre un peu étrange, monté sur des ailes portantes en acier qui réduisent la résistance de la coque sur l'eau et permettent d'atteindre de grandes vitesses. Il s'agit d'un hydroptère, le H.M.C.S. Bras d'Or, construit dans les années 60 pour améliorer le système de défense côtière. Ce navire expérimental de la marine nationale du Canada a été conçu à partir d'une idée d'Alexander Graham Bell — l'inventeur du téléphone — qui, dans les années 20, fabriqua un bateau de ce type.

Le Musée, créé en 1968, propriétaire de la collection nationale maritime du Québec, présente de nombreux témoignages de ce prestigieux passé. Car ici, le rôle de l'important réseau hydrographique, dont l'artère principale est le Saint-Laurent avec sa voie maritime longue de 3750 km et ses 23 écluses, et de la mer est fondamental. Trois expositions sont proposées dans l'imposant édifice principal — un ancien couvent datant de 1877. Les instruments de navigation, les accessoires de pont, le matériel de plongée, les figures de proue, les règles de route sont quelques thèmes de l'exposition «2000 objets de marine». Un autre étage est consacré à l'enfant du pays, Joseph-Elzéar Bernier, né en 1852 à L'Islet, devenu un grand explorateur de l'Arctique canadien. Le célèbre capitaine Bernier qui, aux commandes de son navire, l'Arctic, partit avec son équipage à la conquête des îles situées au nord du continent, afin d'y établir la souveraineté du Canada. Au cours de ses 12 voyages dans ces régions, il obtint l'aide des Inuits et établit un lien entre les cultures canadienne et inuite. Enfin, l'exposition Eureka présente des inventions qui ont permis la modernisation du monde maritime.

Ne quittez pas le musée sans avoir visité la chalouperie, où sont rassemblées de petites embarcations traditionnelles, en voie de disparition. Vieilles chaloupes, barques ou canots sont ici préservés et restaurés. Et si les anciennes techniques de construction de bateaux en bois vous intéressent, il est possible de suivre, pendant l'été, des ateliers de formation avec le maître chaloupier, Ghislain Pouliot. Pour que la tradition demeure.

- Informations: Musée maritime du Québec, 55, chemin des Pionniers Est, L'Islet (Qc). Le musée est situé dans le village en bordure du fleuve, sur la route 132. (418) 247-5001. Ouvert toute l'année. Horaires variables selon les saisons. http://www.mmq.qc.ca.

- Infos sur la région Chaudière-Appalaches: www.chaudapp.qc.ca.