Le MBAM se dévoile

Catherine Martellini Collaboration spéciale
Des ateliers d’art-thérapie en ligne sont proposés chaque vendredi.
Solene de Bony / MBAM Des ateliers d’art-thérapie en ligne sont proposés chaque vendredi.

Ce texte fait partie du cahier spécial La culture dans votre salon

Avec les expositions qui accaparent la grande partie du quotidien, il reste généralement peu de place pour réfléchir aux différentes façons d’exploiter toute la mine d’or de contenus que recèle le MBAM. La pandémie aura au moins eu cela de bon qu’elle permet de prendre le temps de la réflexion.

« Même si on avait déjà commencé avant la crise à proposer des rendez-vous hebdomadaires en ligne, la période actuelle nous oblige à être créatifs », explique Marie-Claude Lizée, cheffe de la publicité, de la promotion et des communications numériques au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM).

Chaque jeudi, une série sur les métiers méconnus du MBAM est diffusée sur Facebook et Instagram. Les vidéos sont ensuite relayées sur le site Web du musée pour permettre aux intéressés qui n’utiliseraient pas ces réseaux d’en profiter aussi.

La première capsule a été lancée le 26 mars dernier avec Richard Gagné, chef du service de restauration, qui répondait dans une vidéo, tournée par lui et en direct de chez lui, aux questions recueillies auprès du public deux jours à l’avance sur les médias sociaux.

« L’engouement a dépassé nos attentes, la vidéo ayant été vue plus de 10 000 fois sur les deux plateformes confondues », souligne-t-elle.

Il en aura fallu un courageux pour stimuler d’autres professionnels du musée à dévoiler les dessous de leur métier. On peut ainsi en apprendre plus sur le métier de chef des archives et de la bibliothèque, de technicienne à la restauration et aux encadrements, d’art-thérapeute et de conservatrice d’art moderne. Quatre autres métiers sont prévus à cette série qui s’inscrit dans le projet « Les coulisses du MBAM ».

Les questions varient selon le degré de connaissance du métier mis en lumière et portent principalement sur la formation requise pour l’exercer et les défis rencontrés au quotidien : les œuvres qui ont donné du fil à retordre aux restaurateurs, une exposition marquante dans leur carrière, etc.

Des ateliers d’art-thérapie sont également proposés chaque vendredi, de même que des ateliers de création pour toute la famille. Dans les prochaines semaines, des capsules vidéo présenteront certains artistes du MBAM, à l’exemple de Janick Deslauriers. Cette offre virtuelle s’ajoute à la plateforme éducative ÉducArt destinée aux élèves.