Les multiples visages de JR

«The Chronicles of New York City» de JR et Triangle STACK #2 de LOT-EK, 2020, au Domino Park à Brooklyn
Photo: Marc Azoulay - JR-ART.Net «The Chronicles of New York City» de JR et Triangle STACK #2 de LOT-EK, 2020, au Domino Park à Brooklyn

Auprès du grand public, il s’est fait connaître grâce à son film Visages, villages réalisé en 2017 avec la célèbre cinéaste Agnès Varda. Mais son œuvre déborde largement ce que l’on peut voir dans ce merveilleux long métrage. Depuis vingt ans, JR — nom d’artiste basé sur son prénom, Jean-René — réalise des interventions photographiques engagées dans l’espace public. Il tente toujours d’y mettre en dialogue les populations où son travail se trouve exhibé.

Une incontournable rétrospective de son œuvre — la plus grande à ce jour — a lieu ces jours-ci au Musée de Brooklyn. Vous y verrez comment cet artiviste urbain a par exemple créé Face 2 Face, en 2006-2007, œuvre où des Palestiniens et des Israéliens ayant le même emploi étaient représentés souriants ou s’amusant à faire des grimaces. Placée de part et d’autre de la frontière murée entre Israël et la Palestine, cette installation photo tentait de créer un pont entre les deux communautés. Dans la même expo, le visiteur notera aussi la présence de la murale vidéo The Gun Chronicles : A Story of America (2018) mettant en scène le témoignage de 245 personnes sur la question des armes à feu aux États-Unis.

Afin de poursuivre votre exploration de l’œuvre de JR, il faudra aussi vous rendre sur les rives de l’East River, au Domino Park, dans le quartier de Williamsburg. Vous y verrez une immense murale intitulée The Chronicles of New York City, œuvre inspirée par le travail de Diego Rivera, gigantesque panneau qui met en scène 1000 habitants de ce quartier de la Grosse Pomme.

 

Chronicles

De JR. Au Brooklyn Museum jusqu’au 3 mai.