Sur le radar: des adieux et une offre variée à Viva! Art Action

Photo: Marie-Ève Dion

La seule biennale d’art performatif à Montréal clôt aujourd’hui sa 7e édition. Dès 14 h, à son quartier général aux Ateliers Jean Brillant et dans les environs, l’événement offre l’occasion de découvrir une riche déclinaison des pratiques de cet art vivant, tant avec des figures locales que de l’étranger. Des gestes lents et énergiques sont au menu dans des actions longue durée (Miao Jiaxin, Rosamond S. King) ou dans des mises en situation impliquant le corps avec des objets surprenants, tel un frigo en fonction (Emma-Kate Guimond).

Autour d’une « soupe de rêves », d’après l’idée du Colombien David Sebastien Lopez Restrepo, Viva ! invite aussi le public à manger, poursuivant la tradition d’un art relationnel ancré dans la formule du repas partagé. La prestation des Women With Kitchen Appliances (WWKA) sera le clou de l’événement, en soirée. Après 20 ans d’existence, le collectif féministe fera son dernier tour de piste en performant sa dissolution. Vingt performeuses anonymes vont céder à qui le veut les objets de cuisine avec lesquels pendant toutes ces années les WWKA ont engendré des concerts bruitistes déjantés. Elles espèrent ainsi créer une archive commune en passant le flambeau à une autre génération.