Le revolver qui aurait servi à Van Gogh pour se tuer vendu aux enchères

Paris — Le revolver qui aurait servi à Vincent Van Gogh pour se suicider a été acquis par un particulier dont on ignore l’identité pour 162 500 euros, mercredi, à Paris. L’arme avait été retrouvée dans les années 1960 par le cultivateur du champ où le peintre s’était mortellement blessé à Auvers-Sur-Oise, le 27 juillet 1890. Elle avait été remise aux propriétaires de l’hôtel Ravoux où Van Gogh séjournait à cette époque. C’est la fille de ces propriétaires qui la vendait aux enchères. « Nous pensons que cette arme est celle de Van Gogh ; les expertises vont dans le sens de cette attribution. », a déclaré Grégoire Veyrès, commissaire-priseur adjoint. Van Gogh est décédé le 29 juillet 1890.