Un MAC d’été sous le signe de l’identité

Photo: MAC Rebecca Belmore, «Sister», 2010

Le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) a concocté une programmation estivale « marquée de poésie », axée sur des artistes québécois et canadiens. Identité et humanité en seront les fils rouges ralliant le travail des uns et des autres. C’est Braver le monumental, plus grande exposition jamais présentée sur le travail de Rebecca Belmore, qui en formera la colonne vertébrale. Au diapason avec cette plongée dans trois décennies de création, le MAC présentera des oeuvres de sa collection et de nouvelles acquisitions mettant en vedette le travail de Nadia Myre, Chloé Lum et Yannick Desranleau. À voir à partir du 20 juin, sur son lieu actuel, le MAC ayant reporté son projet de transformation. Septembre verra par ailleurs le retour de MOMENTA | Biennale de l’image sur le terrain du MAC, qui mettra en valeur le travail vidéo de Francis Alÿs dans Children’s Games [Jeux d’enfants].