Faire la tournée des musées en pyjama

Mélanie Gagné Collaboration spéciale
De plus en plus de musées d’ici et d’ailleurs proposent des visites et activités virtuelles.
Photo: iStock De plus en plus de musées d’ici et d’ailleurs proposent des visites et activités virtuelles.

Ce texte fait partie du cahier spécial Les Fêtes au musée

Aller plus souvent dans les musées était sur votre liste de souhaits cette année, mais vous avez manqué de temps ? Reprenez-vous pendant les vacances, de la maison.

Les vacances de Noël approchent… Se réveiller plus tard qu’à l’habitude, déjeuner avec des beignets ou des biscuits au pain d’épice, flâner en pyjama devant le foyer avec un bon café, en bonne compagnie, sans faire de plan précis pour la journée ni regarder l’heure : voilà un grand bonheur du temps des Fêtes. Vous pourriez ajouter à cela une visite familiale au musée en robe de chambre. De plus en plus de musées d’ici et d’ailleurs proposent des visites et activités virtuelles.

Il existe deux types d’offres muséales virtuelles : des collections numérisées et des visites de musées ou de salles d’expositions. « Au Québec, la numérisation des œuvres s’est accélérée grâce à la mise en place du Plan culturel numérique, explique Nora Charifi, chargée de communication pour la Société des musées du Québec. La présentation des œuvres en ligne et sur application continue de se renouveler avec l’évolution des technologies. Les visites virtuelles se sont développées principalement dans la seconde moitié des années 2000 avec l’évolution des outils technologiques comme la vidéo sur 360 degrés. En 2011, on a aussi vu apparaître le Google Art Project. »

Google Art Project permet de faire un tour du monde muséal et d’admirer des milliers d’œuvres d’artistes renommés de l’histoire de l’art et de visiter des salles d’expositions de partout sur le globe. Plusieurs collections de musées québécois sont référencées sur Google Art Project.

Au Québec, affirme Mme Charifi, les visites virtuelles de musées ne sont toutefois pas encore nombreuses : « Ce sont des projets d’envergure coûteux qui nécessitent de faire appel à des firmes spécialisées. Ça concerne donc surtout les grands musées, principalement à l’étranger. Les offres de visites virtuelles restent timides. »

L’accès virtuel à des œuvres et à des musées comporte par ailleurs de nombreux avantages, selon la Société des musées du Québec. Il rend les collections des musées accessibles à tous, touche des publics éloignés géographiquement ou des personnes qui fréquentent peu les musées, donne la possibilité de découvrir des œuvres ou des lieux difficilement accessibles et offre une autre façon de visiter un musée lorsque le temps manque pour faire le tour des collections. Ce contenu numérique culturel peut aussi être utile aux chercheurs, spécialistes, étudiants, journalistes ou passionnés d’art.

Des œuvres d’ici à découvrir dans le confort de votre salon

Quelle était la mode féminine, masculine et enfantine au Canada au cours des trois derniers siècles ? Que portaient les familles lors des Fêtes, par exemple ? C’est ce que vous pouvez découvrir grâce à l’abondante offre numérique du Musée McCord de Montréal.

Il s’agit d’une collection de près de 150 000 artefacts numérisés : des objets, des manuscrits et des images qui témoignent de l’histoire sociale ainsi que de la culture matérielle de Montréal, du Québec et du Canada.

Vous aimez les trains ? Rendez-vous sur le site Web de la collection numérique « À fond de train » du Musée du Bas-Saint-Laurent. On y découvre comment l’industrie ferroviaire a transformé Rivière-du-Loup. On apprend aussi des choses sur les gares, les cheminots et les voyageurs du rail.

Vous aimez les avant-gardistes ? La fondatrice des Jardins de Métis, Elsie Reford (1872-1967), est une femme inspirante. Elle avait de nombreux talents et une grande curiosité intellectuelle. Elle partageait sa vie entre Montréal et Grand-Métis. Dans la métropole, elle se consacrait aux œuvres de charité, aux mondanités et à la politique, tandis que dans le Bas-Saint-Laurent, elle prenait soin de sa famille et de ses jardins. Avec le projet numérique « Elsie dans ses propres mots », découvrez ses intérêts pour la politique, le droit des femmes et les affaires internationales. 

La collection « Hommage aux bâtisseurs culturels montréalais », lancée par l’organisme de bienfaisance MU, permet de découvrir un projet de murales qui rendent hommage aux créateurs de la métropole qui ont contribué d’une manière remarquable au rayonnement local, national et international de la scène culturelle locale. 

Entrez dans le monastère des Ursulines et voyez entre autres la chapelle publique, la chapelle des religieuses, le tombeau de Marie de l’Incarnation. Des chants des ursulines pendant la messe font partie de la bande sonore. 

Il est aussi possible de faire une visite virtuelle du Musée canadien de l’histoire. Vous y verrez entre autres Étoile du matin, un chef-d’œuvre d’Alex Janvier qui orne le dôme du salon Haida Gwaii du Musée. Magnifique !

Pour accéder à d’autres expériences interactives : bit.ly/2qKEGCE et museevirtuel.ca.