Décès de la peintre Michèle Drouin

«Résilience», 2003, de Michèle Drouin

La peintre abstraite Michèle Drouin est décédée le 16 septembre dernier, à 85 ans. Diplômée de l’École des beaux-arts de Québec, où elle suit les cours de Jean-Paul Lemieux, membre de l’Académie royale des arts du Canada, Mme Drouin était également poète. Elle a signé La duègne accroupie en 1959, repris en 2006 dans Imaginaires surréalistes (Herbes rouges). Son passage en 1983 au Triangle Artists’ Workshop à Pine Plains transforme sa peinture. Dès lors, elle applique de grands traits, opte résolument pour la couleur et pour un geste très physique. En 2009, le Musée des beaux-arts de Sherbrooke lui consacrait une rétrospective. Elle était veuve depuis 2010 du mécène Sam Abramovitch.