Les pleurs colorés de Fabienne Lasserre

L'exposition est prolongée jusqu'au 21 juillet.
Photo: Maxime Brouillet L'exposition est prolongée jusqu'au 21 juillet.
Est prolongé jusqu’au 21 juillet le touchant solo de l’artiste établie à Brooklyn, de retour à la Parisian Laundry, à Montréal, qu’elle investit dans son bunker. De sensuelles ambiguïtés marquent ses sculptures oblongues pareilles à des larmes, graves ou légères. Le poids comme la délivrance se jouent dans la matérialité complexe qui les compose (émail, lin, vinyle, stuc acrylique) et dont le « faire » apparent suggère le temps à panser et celui à penser, ce que, du reste, la palette chromatique dément par de joyeux contrastes.