Expansion artistique par le son

«Frequencies (A / Oscillation)», Nicolas Bernier, 2016
Photo: Nicolas Bernier «Frequencies (A / Oscillation)», Nicolas Bernier, 2016

Bien des artistes ont tenté de faire exploser les limites entre les diverses formes d’art. Par exemple, le son est devenu un matériau en arts visuels et, réciproquement, l’installation est apparue comme une forme possible pour le travail musical. L’exposition intitulée Les formes d’ondes permettra de voir quelques installations innovatrices, parfois participative ou interactive, réalisées par cinq étudiants et chercheurs associés au secteur des musiques numériques de la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Parmi les oeuvres sonores en vitrine, on remarquera en particulier l’oeuvre de Claude Périard, intitulée Panopticon, mettant en scène des sons enregistrés dans un établissement carcéral abandonné, sons couplés à des échanges sonores en direct de policiers aux États-Unis. Avec aussi des oeuvres de Nicolas Bernier, Stéphanie Castonguay, Alexis Langevin-Tétrault et Jean-François Primeau. C’est la première édition d’un événement collectif qui — on nous le promet — sera récurrent. À suivre.

Centre d’exposition de l’Université de Montréal

Les formes d’ondes