Pointe-à-Callière: dernière chance pour voir «Passion: Hockey»

Martine Letarte Collaboration spéciale
Premiers masques du gardien de but Jacques Plante
Photo: Musée Pointe-à-Callière Premiers masques du gardien de but Jacques Plante

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

La semaine de relâche est la dernière chance de visiter l’exposition Passion : hockey, au musée Pointe-à-Callière. De plus, d’ici au 11 mars, plusieurs activités sont organisées à l’intérieur comme à l’extérieur du musée, afin de passer du bon temps en famille.

Avec plus de 500 objets — des bâtons de hockey d’antan, aux célèbres premiers masques du gardien de but Jacques Plante, en passant par différents objets fétiches ayant appartenus à des légendes, telles que Maurice Richard et Jean Béliveau —, Pointe-à-Callière en met plein la vue aux amateurs de hockey et aux curieux qui souhaitent en apprendre davantage sur ce sport qui fait vibrer Montréal depuis plus de 100 ans.

« Cette exposition est vraiment multigénérationnelle et permet d’avoir accès à l’arrière-scène du hockey et aussi de revivre de grands événements qui se sont déroulés dans la capitale du hockey qu’est Montréal », affirme Francine Lelièvre, directrice générale de Pointe-à-Callière.

En plus d’avoir obtenu des prêts du Musée canadien de l’histoire, Pointe-à-Callière a fait un appel public pour recueillir des objets de collectionneurs privés qui ont répondu à l’appel en grand nombre. Signe que la passion pour le hockey est vraiment forte au Québec !

Des activités pour la relâche

Du 5 au 9 mars, les rues seront fermées pour la première fois devant Pointe-à-Callière, afin de créer tout un terrain de jeu ! Les jeunes familles pourront se lancer dans une petite partie de hockey bottine conviviale et découvrir les origines du hockey en s’initiant au jeu de crosse. Les jeunes pourront aussi participer à des jeux de tirs pour tester leur habileté avec un bâton de hockey. Le lundi, la mascotte des Canadiens de Montréal, Youppi, sera même sur place pour s’amuser avec les tout-petits et se prêter au jeu des photos.

« Les familles pourront également se réfugier dans un igloo gonflable où elles rivaliseront entre elles lors d’un jeu qui testera leurs connaissances sur le hockey », indique Annick Deblois, responsable de l’animation culturelle à Pointe-à-Callière.

Pour clore l’exposition en grand le 11 mars, l’ancien joueur des Canadiens Steve Bégin sera au musée pour rencontrer les visiteurs.

Pas fous du hockey ?

On n’est pas obligé d’être fou du hockey pour s’amuser à Pointe-à-Callière pendant la relâche. Vous pourriez aussi décider de vous aventurer du côté des expositions permanentes, comme Pirates ou corsaires ? Les familles y sont plongées dans la rude époque des marins de la Nouvelle-France. Pierre Le Moyne d’Iberville, capitaine de navire, doit enrôler de jeunes recrues pour affronter l’ennemi dans le golfe du Saint-Laurent. Avez-vous les capacités physiques et intellectuelles pour être retenu ? C’est ce que vous pourrez tester !

Vous êtes plutôt du type Indiana Jones ? Archéo-aventure permet aux jeunes de vivre l’expérience d’une fouille archéologique simulée avec de vrais outils, en passant du chantier à la tente de l’archéologue à l’espace laboratoire.

Enfin, une visite à Pointe-à-Callière n’est pas complète sans passer par le premier égout collecteur érigé en Amérique du Nord qui, ouvert au public depuis mai, offre une expérience multisensorielle.

À venir : Reines d’Égypte

Après le hockey, Pointe-à-Callière changera complètement de registre et se préparera à lancer le 10 avril sa grande exposition Reines d’Égypte. Elle a été réalisée en collaboration avec le Museo Egizio de Turin, en Italie.

L’exposition mettra en valeur plus de 350 objets, dont des statues monumentales, des fresques, des sarcophages, une momie, des objets funéraires et des bijoux associés aux reines mythiques telles que Néfertari, Néfertiti et Hatchepsout.