Discussion autour de la censure au Québec

Photo: Source Christian Messier La toile «Pleine lune» de Christian Messier, 2017

Censurée par un diffuseur lavallois ce printemps, l’exposition de Christian Messier, La forêt s’en vient II, est réapparue au centre-ville de Montréal. L’ensemble de 15 peintures, y compris celles qui avaient été retirées des cimaises de Laval, est présenté à la galerie Laroche-Joncas, jusqu’au 1er juillet. L’artiste en profite pour lancer un débat sur l’appréciation de l’art contemporain. Ce samedi 17 juin, à 16 h 30, la table ronde « Pourquoi censure-t-on des œuvres avec l’argument de ménager le public et pourquoi les médias de masse s’intéressent si peu à l’art contemporain ? » réunira des artistes et des historiens de l’art. Au 372, rue Sainte-Catherine Ouest, local 410. Entrée libre.