Un OFF 375e à caractère historique

Stéphane Gagné Collaboration spéciale
Détail d’une photographie prise dans le centre-ville de Montréal au XXe siècle.
Photo: Archives Ville de Montréal Détail d’une photographie prise dans le centre-ville de Montréal au XXe siècle.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal, les 15 musées d’histoire, d’archéologie et d’ethnologie faisant partie du Regroupement des musées d’histoire de Montréal ont voulu marquer le coup et planifier une programmation qui soulignera l’important héritage légué par les anciens à la Ville. Évenements, contenus historiques, concours et expositions temporaires seront au rendez-vous. Visite guidée.

L’idée de lancer cette initiative est venue de la constatation du peu de place accordée à l’histoire dans la programmation officielle des fêtes du 375e anniversaire de Montréal. « Pour bien des gens, l’histoire, ça sonne “platte” et pourtant, c’est fascinant », affirme Marc-André Coallier, porte-parole de la campagne OFF 375e qui ajoute lui-même avoir un grand intérêt pour l’histoire, étant propriétaire d’une maison datant de 1889 à Longueuil et de la célèbre grange du Théâtre de la Marjolaine à Eastman.

Pour Marc-André Coallier, cette campagne sera une occasion en or pour les Montréalais de découvrir ou de redécouvrir les musées qui relatent, à leur façon, l’histoire de Montréal. « On connaît quelquefois mieux les musées et l’histoire des villes ou des endroits que l’on visite en touriste que nos propres musées, qui possèdent pourtant des collections totalisant plus de deux millions d’artefacts », dit-il.

Le visage de Montréal a changé au fil des années, et il est toujours intéressant de se rappeler le passé et parfois de le célébrer. Comme exemple (malheureux), Marc-André Coallier cite le Faubourg à mélasse, où près de 5000 personnes vivaient dans 678 logements. En 1963, ils ont tous été expropriés pour faire place à la tour de Radio-Canada et à ses deux grands stationnements.

Des expositions marquantes

Lancée officiellement en décembre 2016, la campagne OFF 375e présentera 30 événements et 16 nouvelles expositions temporaires durant l’année en cours. Pour assurer la visibilité de la campagne et y ajouter de l’intérêt, le Regroupement a créé une page Facebook, a développé une section OFF 375e sur sa page Web et s’est associé à divers partenaires. La page Facebook est l’endroit par excellence pour connaître les événements et les expositions qui se dérouleront.

Parmi les 16 expositions proposées, certaines seront marquantes. Ainsi, à compter du 26 avril, une exposition célébrant les 50 ans de l’Expo 67 sera présentée au Musée Stewart de l’île Sainte-Hélène. L’exposition utilisera la réalité virtuelle, des ambiances sonores et le mapping vidéo (une technologie de projections d’images sur des surfaces tridimensionnelles) pour rappeler cet événement phare de l’histoire de la métropole québécoise. Des diapositives et artefacts de l’époque appartenant à trois collectionneurs montréalais seront aussi présentés.

Une autre exposition intéressante au Musée McCord présente du 7 avril au 13 août une rétrospective des meilleurs dessins réalisés par le célèbre caricaturiste du journal The Gazette, Aislin. Elle est intitulée Aislin : 50 ans de caricatures.

Autre exemple : l’Écomusée du fier monde présentera, à partir du 18 mai, une exposition originale relatera 200 ans d’histoire de l’alimentation à Montréal. On y trouvera notamment des photos et des objets rappelant l’histoire des marchés publics, des épiceries du coin jusqu’à la naissance des supermarchés tels que Dominion Store et Steinberg après la Seconde Guerre mondiale.

Des capsules historiques

OFF 375e s’est aussi associé au journal Métro, qui comme partenaire principal, publie dans ses pages, depuis janvier 2017, des capsules sur des personnages historiques qui ont marqué l’histoire de Montréal. Au début avril, on y relatait l’histoire de Marguerite Bourgeoys, première enseignante de Montréal en 1658, appelée « mère de la colonie ». Plus tôt, en mars, on présentait Willian Notman, premier photographe canadien à atteindre une renommée internationale. Le Musée McCord (membre du regroupement) présente d’ailleurs une exposition en ce moment sur cet illustre Montréalais.

2 pour 1 avec Car2go

Pour les intéressés, il sera possible de visiter aisément les 15 musées grâce à un concept développé avec Car2go. Du 21 juin au 21 juillet, les membres de ce service d’autopartage bénéficieront d’un deux pour un pour entrer dans l’un des 15 musées faisant partie du Regroupement. Il suffira de présenter sa carte de membre Car2go ou l’application Car2go. Les membres pourront ainsi se promener d’un musée à l’autre sur l’île à l’aide de la carte-circuit 100 % Histoire téléchargeable à partir de l’application Car2go.

Bien qu’il y ait une bonne concentration des établissements dans le Vieux-Montréal (où on trouve cinq musées : Château Ramezay, Pointe-à-Callière, Musée Marguerite-Bourgeoys, Maison Georges-Étienne Cartier et le Centre d’histoire de Montréal), les autres sont plus éloignés (ex. : Musée de l’holocauste de Montréal dans le quartier Côte-des-Neiges, le Musée du commerce de la fourrure à Lachine, la Maison Saint-Gabriel à Pointe-Saint-Charles, le Musée Dufresne-Nincheri, près du Stade olympique).

Des concours à suivre

Dans le cadre de la campagne, le Regroupement lancera aussi en juin un concours appelé Sur les traces des fondateurs. Les détails seront dévoilés sur la page Facebook de l’OFF 375e. Le prix comprend en voyage en France à destination de Langres et de Troyes, sur les traces de Paul de Maisonneuve et Jeanne Mance, deux personnages importants qui ont marqué l’histoire de Montréal. Un prix fort intéressant pour les férus d’histoire.