Une installation d’art public endommagée

Des travaux entamés récemment sur le site de l’installation ont endommagé l’oeuvre, qui se trouve par ailleurs sur un terrain de Parcs Canada.
Photo: MdB Atelier Des travaux entamés récemment sur le site de l’installation ont endommagé l’oeuvre, qui se trouve par ailleurs sur un terrain de Parcs Canada.

Au départ, ce devait être une oeuvre éphémère, conçue, au bord du canal Lachine, à l’occasion de la première présentation de l’événement triennal Artefact, en 2001. Puis d’année en année, Entrelacement, cette installation urbaine de l’artiste de réputation internationale Michel de Broin, située tout près du pont Charlevoix, s’est installée dans le paysage, dont elle reprend les éléments. Les cyclistes se sont donc habitués à ce panneau de signalisation réinventé qui précède un enchevêtrement de bitume et de lignes jaunes. « C’est vraiment un jeu avec les matériaux de l’espace public », dit l’artiste en entrevue. L’oeuvre a eu un écho dans la presse internationale, jusqu’en Allemagne et au Japon.

Mais voilà, des travaux entamés récemment sur le site de l’installation ont endommagé l’oeuvre, qui se trouve par ailleurs sur un terrain de Parcs Canada. La compagnie qui faisait les travaux n’a pas été mise au courant de la présence d’une oeuvre d’art sur ce terrain.

Parcs Canada reconnaît que cette oeuvre se trouve sur un de ses terrains, et est présentement en pourparlers avec l’artiste pour assurer sa restauration. « Si elle n’est pas entretenue, il va falloir l’enlever », dit Michel de Broin.