cache information close 

En bref: La Joute, c'est réglé

L'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve a mis un terme à la saga de La Joute en retirant sa poursuite judiciaire visant à empêcher le déménagement de l'oeuvre de Jean-Paul Riopelle.

«On ne croyait pas tellement en nos chances de pouvoir gagner cette cause et de garder une sculpture qui ne nous appartenait pas», a expliqué hier le maire de l'arrondissement, Ivon Le Duc. La décision du ministère québécois de la Culture et de la Ville de Montréal de convertir en maison de la culture l'édifice vacant du Zest a également motivé l'arrondissement à abandonner les procédures engagées devant les tribunaux au sujet de La Joute, a reconnu M. Le Duc qui croit que l'arrondissement ne perd pas au change. André Piché, du comité SOS La Joute, accuse l'arrondissement d'avoir manqué de transparence dans ce dossier et accepte mal que l'oeuvre de Riopelle ait pu servir de monnaie d'échange.